2 maisons de retraite à LE CROISIC (44)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à LE CROISIC pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à LE CROISIC et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans le Loire-Atlantique sur Essentiel Autonomie.

2 maisons de retraite à LE CROISIC (44)

Résidence Autonomie Les Hortensias à LE CROISIC | Loire-Atlantique
Résidence autonomie (ex Logement foyer)
Rue Georges Clémenceau
44490 Le Croisic
TELEPHONER: 
02 40 62 66 00
Résidence Les Lauriers et Côte Sauvage à LE CROISIC | Loire-Atlantique
Rue Georges Clemenceau
44490 Le Croisic
TELEPHONER: 
02 40 62 66 00
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
51.29 €
Dernière mise à jour le : 
8 mai 2018

Dans quelques années, en France, le vieillissement démographique se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées dépendantes : même si la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes devrait augmenter de 50% d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Les aides proposées aux personnes en perte d'autonomie résultent de nos jours de leurs proches respectifs et de diverses solutions telles que l’allocation personnalisée d’autonomie. Elles bénéficient à la fois d’une assistance familiale et d’une solidarité collective.

L'association de ces deux types d'aides, va faire constater un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée dépendante est voué à considérablement diminuer, réduisant par conséquent l'influence de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses associées à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles aussi, amenées à changer, et résulteront essentiellement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide financière départementale allouée aux personnes sexagénaires et plus en état de dépendance et dont le statut nécessite une assistance pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de ressources. En revanche, la part restant à la charge du bénéficiaire est fortement influencée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop faibles. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'entrer dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, près de 80 % des allocataires percevant l’ASH touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Vous êtes en recherche d'un EHPAD ou d’une maison de retraite dans une localité près de votre lieu de résidence pour un proche âgé en situation de perte d'autonomie ?
Découvrez la liste complète des établissements spécialisés accessibles dans un rayon proche de chez vous. Précisez votre requête via de nombreux paramètres, comme les tarifs de logement journaliers, l'existence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous pouvez également choisir votre établissement en fonction de son accès à l’aide sociale et du mode d’accueil proposé (permanent, temporaire, jour, nuit...).
Vous pouvez aussi rechercher d’autres résidences dans votre département adaptées pour les personnes âgées en situation de perte d'autonomie.