2 maisons de retraite à CRAPONNE SUR ARZON (43)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à CRAPONNE SUR ARZON pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à CRAPONNE SUR ARZON et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans la Haute-Loire sur Essentiel Autonomie.

2 maisons de retraite à CRAPONNE SUR ARZON (43)

EHPAD Centre Hospitalier du Pays de Craponne sur Arzon à CRAPONNE SUR ARZON | Haute-Loire
16 Rue de la Ratille
43500 Craponne sur Arzon
TELEPHONER: 
04 71 01 10 00
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
53 €
Dernière mise à jour le : 
12 avril 2018
Maison de Retraite Saint Dominique à CRAPONNE SUR ARZON | Haute-Loire
1 Avenue de la Gare
43500 Craponne sur Arzon
TELEPHONER: 
04 71 01 12 00
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
48.71 €
Dernière mise à jour le : 
12 avril 2018

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, selon au rapport de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la population française lors des deux prochaines décennies, si toutefois l'espérance de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une croissance perceptible du nombre de personnes dépendantes à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent avoir confiance en l’association de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, va attester d' un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée en situation de dépendance est voué à notablement décliner, réduisant par conséquent l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses associées à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles aussi, amenées à évoluer, et résulteront essentiellement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale allouée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de perte d’autonomie et dont la situation demande une assistance pour réaliser les actes essentiels quotidiens. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de revenus. Toujours est-il, la part demeurant au dépens de la personne est intimement influencée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop limitées. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (sur le plan nationale, environ 80 % des bénéficiaires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’APA).

Un de vos parents ou proches est âgé et en situation de dépendance, et vous êtes à la recherche d’une maison de retraite ou d’un EHPAD situé dans une localité non loin de votre lieu de résidence ?
Découvrez la totalité des établissements médicalisés accessibles dans un rayon proche de chez vous. Précisez votre recherche en vous appuyant sur de nombreux paramètres, tels que les tarifs de logement journaliers, la présence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous pouvez aussi sélectionner votre résidence en fonction de son habilitation à l’aide sociale et du mode d’accueil proposé .
Vous pouvez aussi découvrir d’autres structures dans votre département adaptées pour les personnes âgées en situation de perte d'autonomie.