5 maisons de retraite à CACHAN (94)

Vous recherchez un EHPAD (Établissement d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) ou une  maison de retraite située à CACHAN pour un proche âgé dépendant?


Découvrez la liste de l'ensemble des établissements médicalisés à CACHAN et précisez votre recherche à l'aide de critères de sélection détaillés : présence d'une unité Alzheimer ou de Soins Longue Durée (USLD), tarifs journaliers d'hébergement, habilitation de l'établissement à l'aide sociale, types d'accueil de la structure (permanent, temporaire, jour, nuit), etc...


Trouvez les autres maisons de retraite et établissements médicalisés dans le Val-de-Marne sur Essentiel Autonomie.

5 maisons de retraite à CACHAN (94)

Résidence de l'Aqueduc à CACHAN | Val-de-Marne
Résidence autonomie (ex Logement foyer)
1 rue de Provigny
94230 Cachan
Téléphone: 
01 41 98 08 08
Résidence du Moulin à CACHAN | Val-de-Marne
Résidence autonomie (ex Logement foyer)
195 rue Etienne Dolet
94230 Cachan
Téléphone: 
01 46 65 13 08
La Maison de la Bièvre à CACHAN | Val-de-Marne
EHPAD
11 Rue Moulin de Cachan
94230 Cachan
Téléphone: 
01 45 46 05 05
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
71.14 €
Dernière mise à jour le : 
25 mai 2018
Etablissement dans lequel le groupe Humanis dispose de places réservataires pour ses ressortissants
Résidence Cousin de Méricourt à CACHAN | Val-de-Marne
EHPAD
15 Avenue Cousin de Méricourt
94230 Cachan
Téléphone: 
01 41 98 08 08
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
72.07 €
Dernière mise à jour le : 
25 mai 2018
Résidence Saint Joseph à CACHAN | Val-de-Marne
EHPAD
2 Rue de la Citadelle
94230 Cachan
Téléphone: 
01 49 69 20 00
Tarif journalier d'hébergement à partir de : 
65.95 €
Dernière mise à jour le : 
25 mai 2018

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, si l'on se fie aux études de l’INSEE, de la croissance que devrait connaître la population française au cours des deux prochaines décennies, si toutefois la durée de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une augmentation remarquable du nombre de personnes en perte d'autonomie liée au vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, l'assistance découlant des proches pourrait décliner compte tenu du nombre insuffisant de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de personnes âgées en situation de dépendance. En outre, les frais incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) sont censées foncièrement croître, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide financière au niveau départemental allouée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont la situation implique une aide pour effectuer les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de revenus. Par contre, la part demeurant à la charge de la personne est directement impactée par les entrées financières de son foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes dépendantes comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement adapté pour seniors. Attention toutefois, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le département, le budget alloué ne concorde pas totalement au nombre d’allocataires (sur le plan nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir également l’APA).

Vous êtes à la recherche d'un EHPAD ou d’une maison de retraite dans une municipalité non loin de votre lieu de résidence pour un proche âgé en situation de perte d'autonomie ?
Accédez à la totalité des établissements spécialisés accessibles dans votre commune. Spécifiez votre recherche en vous appuyant sur de nombreux paramètres, comme les tarifs de logement à la journée, l'existence ou non d’une unité Alzheimer ou de soins longue durée (USLD). Vous avez la possibilité de choisir votre établissement en fonction de son habilitation à l’aide sociale et du type d’accueil proposé (permanent, temporaire, jour, nuit...).
Etoffez votre recherche pour voir la liste de tous les établissements spécialisés et des maisons de retraite dans votre département sur Essentiel Autonomie.