Maison de Retraite pour Prêtres Âgés - Foyer logement à Fort de France |

Maison de Retraite pour Prêtres Âgés
Rue de la Retraite - Redoute
97200 Fort de France
TELEPHONER: 

Fiche d'information

Soins

Equipement

Confort et Services

Cadre

Restauration

Loisirs

Autres prestations

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

Autres

Tarifs à partir de :

Listes des événements

Si on s'appuie sur les rapports de l’INSEE, le nombre de personnes âgées en perte d'autonomie est censé connaître une augmentation remarquable dans les années à venir, du fait principalement du vieillissement de la population française. Même sion constate que la durée de vie moyenne en état de dépendance se fige, 1 200 000 personnes seront sujettes à une perte d'autonomie d'ici 2040, alors qu’elles sont 800 000 actuellement.
Actuellement, les seniors dépendants peuvent se reposer sur l’association de deux dynamiques pour assurer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, représentée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Assurément, l’aide émanant des proches est susceptible de décliner compte tenu du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre grandissant de seniors en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses relatives à l'allocation personnalisée d’autonomie devraient nettement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide financière départementale versée aux personnes sexagénaires et plus en état de dépendance et dont la situation implique une assistance pour effectuer les actes essentiels du quotidien. Cette assistance n’est pas soumise à modalités de ressources. Toujours est-il, la partie restant à la charge de la personne est directement impactée par les entrées financières de son foyer.

Autre aide remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes dépendantes comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans un établissement pour seniors. Attention toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes en situation de dépendance bénéficiaires n’est cependant pas identique au nombre d'aides débloquées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Pour mieux garantir l'intégration de l’un de vos parents proches au sein d'un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée, voici, sur cette fiche établissement, toutes les informations importantes, si disponibles.
Chaque établissement dispose de caractéristiques propres. Découvrez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez également connaissance du personnel évoluant dans l'établissement selon les soins apportés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure propose un certain nombre de services et activités aux résidents. Restauration, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos requêtes.