Résidence de l'âge d'Or - Foyer logement à Fort de France |

Résidence de l'âge d'Or
29 Route de Clairière
97200 Fort de France
TELEPHONER: 

Fiche d'information

Soins

Equipement

Confort et Services

Cadre

Restauration

Loisirs

Autres prestations

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

Autres

Tarifs à partir de :

Listes des événements

De 800 000 personnes âgées dépendantes aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il s’agit, d'après aux études de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la France au cours des vingt prochaines années, si toutefois l'espérance de vie moyenne en état de dépendance se stabilise. Une accélération significative du nombre de personnes en situation de dépendance à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent compter sur l’association de deux dynamiques pour permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, est en passe de attester d' une mutation importante dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par senior en situation de dépendance est voué à considérablement baisser, réduisant ainsi l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses associées à l’allocation personnalisée d’autonomie seront, elles également, destinées à être modifiées, et dépendront essentiellement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale reversée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de dépendance et dont la situation implique une aide pour réaliser les actes essentiels quotidiens. Cette aide n’est pas soumise à modalités de revenus. Toujours est-il, la part demeurant au dépens de la personne est directement impactée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources ne sont pas suffisantes. Cette aide financière donne la possibilité à la personne concernée d'entrer dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas le même que le nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l’ASH bénéficient de l’APA, également.

Retrouvez sur cette fiche l'ensemble des renseignements disponibles pour vous permettre de préparer parfaitement votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dépendant au sein d’un EHPAD ou d'une maison de retraite médicalisée.
Chaque établissement a des caractéristique dédiées. Découvrez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant évoluant dans la structure selon les soins dispensés : infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque établissement assure un certain nombre de services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à maintenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos requêtes.