Résidence Le Bocage - Foyer logement à NEUILLY SUR MARNE | Seine-Saint-Denis

Résidence Le Bocage à NEUILLY SUR MARNE | Seine-Saint-Denis
61 Avenue Paul Doumer
93330 Neuilly sur Marne
TELEPHONER: 
La Résidence Le Bocage, qui se trouve à Neuilly sur Marne dans le département de la Seine Saint Denis, est un établissement assurant l’accueil des personnes âgées autonomes ou semi-autonomes. Cet établissement privé à but non lucratif dispose d’une capacité totale de 72 places.Parcourez la fiche détaillée "Résidence Le Bocage", et accédez à de nombreuses informations, comme le loyer mensuel, les prestations et les services proposés dans la structure....
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité
plus humanis
Etablissement dans lequel le groupe Humanis a des priorités d'accès pour ses retraités

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun
  • Accueil
  • Chambre d'Hôtes
  • Blanchisserie
  • Salon de coiffure
  • Espace beauté
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Capacité totale
     : 72
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 72 | Superficie: 31 m2

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 826.12 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
     : Non
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : Non

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, selon l’INSEE, de la croissance que devrait connaître la France pendant les deux prochaines décennies, si la durée de vie moyenne en situation de dépendance se stabilise. Une accélération perceptible du nombre de personnes dépendantes à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives pour permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, le soutien provenant de l’entourage familial pourrait décliner compte tenu du nombre trop faible de personnel aidant par rapport au nombre croissant de seniors en perte d'autonomie. En outre, les dépenses incombant à l'APA pourraient fortement évoluer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en situation de dépendance et dont le statut implique une assistance pour accomplir les actes essentiels de manière quotidienne. Cette assistance n’est pas assujettie à conditions de ressources. En revanche, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est fortement impactée par les ressources de son foyer.

Autre aide financière remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement adapté pour seniors. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le département, le budget alloué ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (en France, près de 80 % des allocataires percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’allocation personnalisée d’autonomie).

En vue de mieux préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos proches dans un établissement spécialisé, vous trouverez, sur cette fiche, toutes les informations essentielles, si disponibles.
Chaque établissement a des spécificités propres. Retrouvez premièrement des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant évoluant dans l'établissement selon les soins proposés : infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque établissement spécialisé propose quelques services et activités aux résidents. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à vos questions.