Résidence Georges Clémenceau - Foyer logement à NOISY LE SEC | Seine-Saint-Denis

Résidence Georges Clémenceau à NOISY LE SEC | Seine-Saint-Denis
2 rue Gay Lussac
93130 Noisy le Sec
TELEPHONER: 
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas
     : Non

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun
  • Accueil
  • Blanchisserie
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Capacité totale
     : 44
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 44 | Superficie: 30 m2

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 428.52 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : Non

Dans quelques années, en France, le vieillissement démographique se traduira par un accroissement du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : bien que la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance se stabilise, le nombre de personnes dépendantes est censé augmenter de de moitié plus d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent avoir confiance en l’association de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions de soutien, comme l'APA.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, va attester d' un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée en situation de dépendance est voué à notablement décliner, allégeant alors l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses liées à l'APA (allocation personnalisée d’autonomie) seront, elles également, amenées à être modifiées, et dépendront particulièrement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première prestation départementale attribuée aux personnes âgées de 60 ans et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation requiert une assistance pour accomplir les actes essentiels du quotidien. Cette aide n’est pas assujettie à conditions de revenus. Toutefois, la partie restant à la charge du bénéficiaire est directement répercuté par les entrées financières de son foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes dépendantes comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de faciliter une entrée dans un établissement pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas systématiquement avec le nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, près de 80 % des allocataires percevant l’ASH se voient obtenir aussi l’APA).

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un établissement spécialisé ? Cette fiche dispense l’ensemble des renseignements requises pour la bonne préparation à votre inscription.
Chaque établissement dispose de spécificités propres. Découvrez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel soignant évoluant dans l'établissement selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Chaque structure assure quelques services et activités aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à entretenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos requêtes.