Résidence Autonomie César Franck - Foyer logement à SAVIGNY SUR ORGE | Essonne

Résidence Autonomie César Franck à SAVIGNY SUR ORGE | Essonne
5 rue César Franck
91600 Savigny sur Orge
TELEPHONER: 
La Résidence César Franck, qui se situe à Savigny sur Orge dans le département de l'Essonne, est un établissement public destiné à l’accueil des personnes âgées autonomes ou semi-autonomes, disposant d’une capacité totale de 32 places.N’hésitez pas à consulter la fiche détaillée de l’établissement pour tout savoir des prestations et des services disponibles. Restauration, blanchisserie, activités diverses, places de parking pour les visiteurs, tarifs d’hébergement journalier : sélectionnez la résidence, la MARPA ou le foyer logement qui correspond à vos critères.
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité
plus humanis
Etablissement dans lequel le groupe Humanis a des priorités d'accès pour ses retraités

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Navette
  • Parc et jardin dans la résidence
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun
  • Accueil
  • Blanchisserie
  • Salon de coiffure
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Capacité totale
     : 33
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 23 | Superficie: 33 m2
  • Nombre de F2
     : 5 | Superficie: 45 m2

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 732.00 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 899.00 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : Non

Dans quelques années, en France, l'évolution démographique se traduira par une augmentation du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : si la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de 50% d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent avoir confiance en l'impulsion de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La combinaison de ces deux forces, s’apprête à attester d' un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée dépendante est voué à sérieusement diminuer, allégeant alors l'influence de la solidarité familiale. Côté aides, les frais liés à l'APA seront, elles aussi, vouées à être modifiées, et dépendront principalement de ses conditions d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première ressource départementale réservée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, estimées en perte d’autonomie et qui, via cette allocation, peuvent continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas versée selon des pensions de la personne âgée, il reste cependant à régler une partie variable déterminée en fonction des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées dépendantes et leurs proches peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont faibles. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas identique au nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Retrouvez sur cette fiche établissement, l'intégralité des précisions que nous avons dans l'optique de vous aider à anticiper votre accueil ou celui d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Chaque établissement a des spécificités propres. Découvrez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel médical présent dans la structure selon les soins proposés : infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque établissement propose plusieurs services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos questions.