Résidence Joliot Curie - Foyer logement à LE HAVRE | Seine-Maritime

Résidence Joliot Curie  à LE HAVRE | Seine-Maritime
216 rue Irène Joliot Curie
76620 Le Havre
TELEPHONER: 
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Navette
  • Parc et jardin dans la résidence
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : <br/>

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun
  • Accueil
  • Blanchisserie
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Capacité totale
     : 65
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 60 | Superficie: 35 m2
  • Nombre de F2
     : 4 | Superficie: 45 m2
  • Nombre de F3
     : 1 | Superficie: 55 m2

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 638.00 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 705.00 €/mois
  • Loyer F3 (en moyenne)
     : 766.00 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale

Listes des événements

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, d'après au rapport de l’INSEE, de l’évolution que devrait connaître la population française lors des vingt prochaines années, si toutefois la durée de vie moyenne en situation de dépendance reste stable. Une augmentation significative du nombre de personnes en situation de dépendance à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent se reposer sur la mutualisation de deux dynamiques pour permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, l'assistance provenant des proches est susceptible de diminuer à cause du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre croissant de seniors en situation de dépendance. Par ailleurs, les dépenses incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient foncièrement changer, en proportion des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la 1ère ressource départementale versée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, diagnostiquées en perte d’autonomie et qui, via cette allocation, peuvent continuer à accomplir les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas allouée en fonction des ressources de la personne âgée, il reste cependant à acquitter une partie variable définie à partir des ressources du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont limitées. Cette aide donne la possibilité à la personne concernée d'entrer dans un établissement pour personnes âgées. Cependant, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
Concernant les aides ménagères débloquées par le Conseil départemental, le nombre de prestations allouées n'est pas le même que le nombre d'allocataires : en France, environ 80 % des personnes percevant l’ASH touchent aussi l’allocation personnalisée d’autonomie.

De manière à bien préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, vous trouverez, sur cette fiche, toutes les informations essentielles, si disponibles.
Retrouvez les informations importantes relatives aux spécificités de la structure. Découvrez aussi les conditions relatives à l'hébergement : nombre de lits, taille des chambres, présence d’unités de soins spécialisées, etc. Obtenez aussi des précisions à propos du personnel en place, en fonction des soins proposés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque structure propose quelques services et prestations aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos questions.