Résidence du Chemin du Roy - Foyer logement à ARELAUNE EN SEINE | Seine-Maritime

Résidence du Chemin du Roy à ARELAUNE EN SEINE | Seine-Maritime
Chemin du Roy
76940 La Mailleraye sur Seine
TELEPHONER: 

Fiche d'information

Soins

Equipement

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité

Restauration

  • Restaurant
     : Non

Loisirs

  • Animations
     : Non

Autres prestations

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Capacité totale
     : 40

Autres

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 498 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 578 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL

Listes des événements

Dans quelques années, en France, l'évolution démographique conduira à un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : si la durée de vie moyenne de la population justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait augmenter de de moitié plus d’ici à 2040, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les seniors en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux dynamiques afin d'assurer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l’aide des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par diverses pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La combinaison de ces deux forces, s’apprête à attester d' un bouleversement dans les années à venir. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée dépendante est voué à sérieusement décliner, allégeant par conséquent l’impact de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l'APA seront, elles aussi, destinées à changer, et résulteront essentiellement de ses modalités d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide financière départementale allouée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut appelle à une aide pour effectuer les actes essentiels de tous les jours. Cette aide n’est pas assujettie à modalités de revenus. Toutefois, la part restant à la charge du bénéficiaire est directement impactée par les revenus de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leurs proches peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources ne sont pas suffisantes. Cette aide financière permet au bénéficiaire d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères accordées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires obtenant l’ASH se voient obtenir également l’allocation personnalisée d’autonomie).

Retrouvez sur cette fiche l'ensemble des informations à votre disposition afin de préparer idéalement votre arrivée ou celle de l’un de vos proches dans un EHPAD ou d'une maison de retraite.
Chaque établissement a des spécificités précises. Découvrez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez ensuite connaissance du personnel évoluant dans la structure selon les soins apportés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque établissement assure un certain nombre de services et activités aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos questions.