Résidence Front de Sarthe - Foyer logement à LE MANS | Sarthe

Résidence Front de Sarthe à LE MANS | Sarthe
183 Quai Ledru Rollin
72000 Le Mans
TELEPHONER: 
La Résidence Front de Sarthe, à Le Mans dans le département de la Sarthe, est une structure bénéficiant d’un statut privé à but non lucratif. Cet établissement est habilité à recevoir des personnes âgées autonomes ou semi-autonomes et possède une capacité totale de 80 places. Consultez la fiche détaillée de l’établissement afin d’en apprendre davantage sur les prestations proposées aux résidents.
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité
plus humanis
Etablissement dans lequel le groupe Humanis a des priorités d'accès pour ses retraités

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun
  • Accueil
  • Chambre d'Hôtes
  • Blanchisserie
  • Salon de coiffure
  • Espace beauté
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Capacité totale
     : 80
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 60 | Superficie: 34 m2
  • Nombre de F2
     : 20 | Superficie: 48 m2

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 866.50 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 1049.85 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : Non

Dans une vingtaine d'années, en France, le vieillissement de la population se traduira par une hausse du nombre de personnes âgées en situation de dépendance : même si la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait s'accentuer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, atteignant 1 200 000 de personnes, au vu des données de l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent se reposer sur l'impulsion de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par diverses pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Effectivement, le soutien émanant des proches est susceptible de décliner à cause du nombre trop faible d'aidants par rapport au nombre grandissant de personnes âgées dépendantes. En outre, les dépenses au titre de l'APA sont censées nettement changer, selon les conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale prestation au niveau départemental allouée aux personnes sexagénaires et plus en situation de perte d’autonomie et dont la situation requiert une assistance pour réaliser les actes essentiels du quotidien. Cette aide financière n’est pas assujettie à modalités de revenus. Toutefois, la part demeurant au dépens du bénéficiaire est fortement impactée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont faibles. Cette aide financière permet à la personne concernée d'entrer dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne après son décès).
Parmi les aides ménagères versées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie allocataires n’est toutefois pas le même que le nombre d'aides débloquées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

En vue de mieux préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, nous vous proposons, sur cette fiche, toutes les informations importantes, si elles sont disponibles.
Chaque établissement a des caractéristique dédiées. Retrouvez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez également connaissance du personnel présent dans l'établissement selon les soins dispensés : médecins, aides-soignant(e)s, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
En fonction de vos critères, Essentiel Autonomie vous met à disposition l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Activités, alimentation, moyens d’accès pour se rendre à l’établissement, découvrez les informations utiles concernant le quotidien de l’établissement.