Résidence Henri Malot - Foyer logement à MONTCEAU LES MINES | Saône-et-Loire

Résidence Henri Malot à MONTCEAU LES MINES | Saône-et-Loire
13 rue de Verdun
71300 Montceau les Mines
TELEPHONER: 

Fiche d'information

Soins

Equipement

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence

Restauration

  • Restaurant

Loisirs

  • Animations
     : <br/>

Autres prestations

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Hébergement temporaire
     : NC
  • Capacité totale
     : 76

Autres

  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Etablissement habilité à l’APL

Listes des événements

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France mènera à une augmentation du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : bien que la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de de moitié plus d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent se reposer sur la mutualisation de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, la solidarité familiale, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. En effet, l'assistance provenant des proches pourrait décliner à cause du nombre trop faible de personnel aidant par rapport au nombre conséquent de seniors dépendants. Par ailleurs, les frais au titre de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) pourraient sérieusement croître, selon les modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première ressource locale destinée aux personnes âgées de 60 ans minimum, considérées en perte d’autonomie et qui, via cette aide, sont aptes à continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas attribuée selon des ressources de la personne âgée, il reste encore à verser une partie variable qui dépend des revenus du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent aussi profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop limitées. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans un établissement spécialisé pour personnes âgées. Toutefois, l’ASH est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, près de 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement touchent également l’APA).

De manière à bien préparer et anticiper l'entrée de l’un de vos proches dans une structure spécialisée, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si disponibles.
Chaque établissement a des spécificités propres. Découvrez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, mais aussi le type de soin spécialisé dispensé. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant présent dans la structure selon les soins proposés : infirmières, ergothérapeute, psychologue.
En fonction de vos recherches, Essentiel Autonomie vous informe sur l'ensemble des services proposés en matière d’activités et de vie sociale. Animations, alimentation, moyens d’accès pour se rendre à l'EHPAD ou la maison de retraite, découvrez les informations pratiques concernant la vie de l’établissement.