Résidence Autonomie Le Bois Joli - Foyer logement à RIOZ | Haute-Saône

Résidence Autonomie Le Bois Joli à RIOZ | Haute-Saône
24 rue des Oiseaux
70190 Rioz
TELEPHONER: 
  • commerces
    Commerces à proximité

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Services d'aide à la personne
  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
     : Non
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun
  • Accueil
  • Blanchisserie
  • Accueil des animaux de compagnie
     : Non

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Capacité totale
     : 28
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 26 | Superficie: 24 m2
  • Nombre de F2
     : 2 | Superficie: 36 m2

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 667.47 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 705.65 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale

Dans une vingtaine d'années, l'évolution démographique en France mènera à une augmentation du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : bien que la durée de vie moyenne des Français en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé se renforcer de 50% d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes âgées dépendantes peuvent compter sur l'impulsion de deux dynamiques pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance familiale, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, le soutien provenant des proches est susceptible de diminuer à cause du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de personnes âgées en situation de dépendance. De plus, les dépenses incombant à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient nettement évoluer, en proportion des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de dépendance et dont la situation nécessite une aide pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette aide financière n’est pas soumise à modalités de ressources. En revanche, la part restant à la charge du bénéficiaire est fortement influencée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en situation de dépendance et leur famille proche peuvent aussi bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop limitées. Cette aide financière donne la possibilité à la personne concernée d'obtenir une place dans une structure spécialisée pour personnes âgées. Toutefois, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants attribués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes dépendantes bénéficiaires n’est toutefois pas identique au nombre d'aides débloquées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

En vue de mieux préparer et anticiper l’arrivée de l’un de vos parents proches au sein d'un établissement spécialisé, voici, sur cette fiche, l'ensemble des informations essentielles, si elles sont disponibles.
Chaque établissement dispose de spécificités propres. Découvrez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface des chambres, mais aussi le type de soin spécialisé proposé. Prenez ensuite connaissance du personnel présent dans la structure selon les soins proposés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure spécialisée assure un certain nombre de services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à favoriser le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos interrogations.