Résidence Autonomie La Castellane - Foyer logement à PORT VENDRES | Pyrénées-Orientales

Résidence Autonomie La Castellane  à PORT VENDRES | Pyrénées-Orientales
Place Jean Jaurès
66660 Port Vendres
TELEPHONER: 
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Services d'aide à la personne
  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Certains

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun
  • Accueil
  • Chambre d'Hôtes
  • Blanchisserie
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Hébergement temporaire
     : NC
  • Capacité totale
     : 66
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 59 | Superficie: 31 m2
  • Nombre de F2
     : 7 | Superficie: 51 m2

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 1428.80 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 2342.65 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
     : Non

Dans une vingtaine d'années, en France, le vieillissement de la population conduira à un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : même si la durée de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait augmenter de 50% d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, selon l’Insee.
Actuellement, les personnes dépendantes peuvent compter sur l’association de deux forces actives pour renforcer leur prise en charge. D’un côté, l'assistance de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions d'aide, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans le futur. Assurément, l’aide découlant de l’entourage familial est susceptible de diminuer compte tenu du nombre trop faible d'aidants par rapport au nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. Par ailleurs, les frais relatifs à l’APA (allocation personnalisée d’autonomie) devraient nettement croître, en proportion des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale aide locale réservée aux seniors de 60 ans minimum, diagnostiquées en perte d’autonomie et qui, via cette aide, sont aptes à continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’APA n’est pas attribuée selon des ressources de la personne âgée, il reste encore à verser une partie variable qui dépend des ressources du foyer.

Autre allocation remarquable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle donne la possibilité aux foyers les plus modestes (personnes en perte d’autonomie comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement adapté pour personnes âgées. Attention toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes attribuées à une personne décédée).
En ce qui concerne les aides ménagères accordées par le département, le nombre de prestations versées ne concorde pas entièrement au nombre d’allocataires (en France, près de 80 % des bénéficiaires obtenant l'Aide sociale à l’hébergement touchent aussi l’APA).

Retrouvez sur cette fiche établissement, l'intégralité des précisions que nous avons avec pour objectif de vous aider à préparer votre entrée ou celle d’un de vos parents dans un EHPAD ou une maison de retraite médicalisée.
Chaque établissement dispose de caractéristique précises. Retrouvez premièrement des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits, surface des chambres, ainsi que le type de soin spécialisé pratiqué. Prenez aussi connaissance du personnel présent dans l'établissement selon les soins apportés : aides-soignant(e)s, infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Chaque structure spécialisée propose plusieurs services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à favoriser la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie répond à toutes vos requêtes.