Résidence Henri Hermant - Foyer logement à DIVION | Pas-de-Calais

Résidence Henri Hermant à DIVION | Pas-de-Calais
9 rue Pierre Bachlet
62460 Divion
TELEPHONER: 

Fiche d'information

Soins

Equipement

  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Aucun

Confort et Services

Cadre

Restauration

  • Restaurant

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Capacité totale
     : 40
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 40 | Superficie: 32 m2

Autres

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 1053 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale

1 200 000 personnes âgées en situation de dépendance, soit une augmentation de 400 000 en 2040. Il s’agit, d'après au rapport de l’INSEE, de l'augmentation que pourrait bien connaître la population française au cours des vingt prochaines années, si l'espérance de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une accélération perceptible du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle on associe vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en l’association de deux dynamiques pour assurer leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et la présence des proches et des aidants, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. En effet, l'assistance découlant des proches pourrait diminuer à cause du nombre trop faible de personnel aidant vis-à-vis du nombre conséquent de seniors en perte d'autonomie. Par ailleurs, les frais incombant à l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées nettement évoluer, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de dépendance et dont le statut demande une assistance pour réaliser les actes essentiels de tous les jours. Cette aide n’est pas soumise à modalités de ressources. Toutefois, la part demeurant au dépens de la personne est fortement influencée par les entrées financières de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également profiter de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont trop faibles. Cette aide financière permet au bénéficiaire d'obtenir une place dans un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des montants alloués à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le nombre de prestations versées ne concorde pas totalement au nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, près de 80 % des bénéficiaires percevant l'Aide sociale à l’hébergement se voient obtenir aussi l’allocation personnalisée d’autonomie).

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un EHPAD ou une maison de retraite ? Cette fiche dispense l'intégralité des renseignements que vous recherchez pour bien préparer votre entrée.
Chaque établissement dispose de caractéristique dédiées. Retrouvez tout d’abord des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez aussi connaissance du personnel présent dans l'établissement selon les soins apportés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Vous vous posez des questions sur la vie dans chaque établissement en matière d’activités, de loisirs, de restauration ? Retrouvez tous les services proposés, les loisirs, les différentes prestations, les moyens de transport, et la vie sociale sur Essentiel Autonomie.