Résidence Autonomie Quiétude - Foyer logement à LE CHAMBON FEUGEROLLES | Loire

coordonnees

Résidence Autonomie Quiétude  à LE CHAMBON FEUGEROLLES | Loire
1 rue du Maquis
42500 Le Chambon Feugerolles

Fiche d'information

Caractéristiques

Statut juridique

Logement foyer / Résidence Autonomie: 
Public
Etablissement habilité à l’APL
Oui
Habilité à l'Aide Sociale
Oui

Mode d'accueil

Hébergement permanent: 
NC
Hébergement temporaire

Hébergement

Capacité totale: 
63
Studio, F1 ou F1 Bis: 
57 | Superficie: 27 m2
Nombre de F2: 
2 | Superficie: 48 m2
Chambres, appartements meublés
Non
Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
Non
Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte: 
Tous
Ligne téléphonique individuelle
Oui

Services

Accueil
Oui
Résidence sécurisée 24/24h
Oui
Restaurant
Oui
Repas à emporter ou portage de repas
Oui
Parking
Oui
Chambre d'Hôtes
Non
Blanchisserie
Non
Services d'aide à la personne
Oui
Salon de coiffure
Oui
Espace beauté
Oui
Accueil des animaux de compagnie
Non
Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)
Oui
Animations: 
NC

Plan d’accès et cadre

Parc et jardin à proximité
Oui
Parc et jardin dans la résidence
Oui
Commerces à proximité
Oui
Transport en commun
Oui
Navette
Oui

Tarifs

Redevance mensuelle (hébergement, charges locatives) à partir de :
Studio, F1 et F1 bis (en moyenne): 
792.00 €/mois
F2 (en moyenne): 
1243.00 €/mois
Tarifs en date du: 
11 juin 2018

Sources : Enquête Uni Santé 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 auprès des EHPAD, Résidences Autonomie, Résidences Services Seniors. Informations données à titre indicatif. Voir nos conditions d’utilisation.

Découvrez également

Découvrez également

Les études de l’INSEE sont remarquables. Dans un avenir proche, en France, le vieillissement de la population nous confrontera, à une accélération significative du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie. En augmentant de 400 000 environ, on devrait en recenser 1 200 000 d'ici 2040.
Les aides apportées aux personnes dépendantes émanent de nos jours de leurs proches respectifs et de diverses prestations comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie). Elles disposent d’une solidarité familiale et d’une aide collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, le soutien émanant de l’entourage familial pourrait décliner en raison du nombre trop restreint d'aidants vis-à-vis du nombre croissant de seniors en perte d'autonomie. En outre, les dépenses au titre de l'APA pourraient sérieusement changer, en proportion des modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale aide départementale versée aux seniors de 60 ans minimum, estimées en perte d’autonomie et qui, avec l'aide de cette aide, sont aptes à continuer à réaliser les tâches quotidiennes. Si l’allocation personnalisée d’autonomie n’est pas attribuée en fonction des ressources de la personne âgée, il reste tout de même à régler une partie variable définie à partir des revenus du foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en situation de dépendance comme proches, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus facile une entrée dans un établissement spécialisé pour seniors. Une remarque toutefois, l’ASH peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes attribuées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères reversées par le département, le nombre de personnes en perte d’autonomie bénéficiaires n’est toutefois pas identique au nombre de prestations attribuées. Par exemple, 80 % des personnes percevant l'Aide sociale à l’hébergement ont recours à l’allocation personnalisée d’autonomie, de même.

Retrouvez sur cette fiche tous les renseignements à votre disposition pour vous permettre d'aborder parfaitement votre entrée ou celle de l’un de vos proches au sein d’un établissement spécialisé.
Chaque établissement a des caractéristique précises. Découvrez premièrement des renseignements utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé dispensé. Prenez ensuite connaissance du personnel soignant évoluant dans l'établissement selon les soins apportés : infirmières, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue.
Chaque structure spécialisée propose plusieurs services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir le lien social, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos interrogations.