Résidence Le Colombier - Foyer logement à SAIL SOUS COUZAN | Loire

Résidence Le Colombier à SAIL SOUS COUZAN | Loire
Marancey
42890 Sail sous Couzan
TELEPHONER: 

Fiche d'information

Soins

Equipement

  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence

Restauration

  • Restaurant

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Accueil
  • Salon de coiffure

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Hébergement temporaire
     : NC
  • Capacité totale
     : 25
  • Nombre de chambre
     : 25 | Superficie: 20 m2
  • Chambres, appartements meublés

Autres

Tarifs à partir de :

De 800 000 personnes âgées en perte d'autonomie aujourd’hui à 1 200 000 en 2040. Il est question, si l'on se fie aux études de l’INSEE, de la croissance que pourrait bien connaître la France lors des vingt prochaines années, si toutefois la durée de vie moyenne en état de dépendance reste stable. Une accélération perceptible du nombre de personnes en perte d'autonomie à laquelle peut associer le vieillissement de la population.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en la mutualisation de deux forces actives afin de renforcer leur prise en charge. D’un côté, le soutien de la famille, et l'investissement des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par différentes pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. Effectivement, l’aide émanant de l’entourage familial est susceptible de diminuer à cause du nombre trop restreint d'aidants par rapport au nombre conséquent de seniors en situation de dépendance. En outre, les frais relatifs à l'allocation personnalisée d’autonomie pourraient fortement évoluer, en fonction des conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la principale aide au niveau départemental reversée aux personnes âgées de soixante ans et plus en état de perte d’autonomie et dont le statut demande une aide pour réaliser les actes essentiels de manière quotidienne. Cette aide n’est pas soumise à modalités de ressources. En revanche, la partie restant à la charge de la personne est directement impactée par les ressources de son foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leur famille proche peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs ressources sont trop faibles. Cette aide permet au bénéficiaire d’accéder à un établissement pour personnes âgées. Néanmoins, l’ASH est assujettie à un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
Dans le cadre des aides ménagères autorisées par le Conseil départemental, le budget alloué ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (en France, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH se voient obtenir aussi l’APA).

Vous ou l’un de vos proches allez intégrer un EHPAD ou une maison de retraite ? Cette fiche transmet l'intégralité des renseignements nécessaires à la bonne préparation à votre entrée.
Retrouvez les informations pratiques relatives aux spécificités de l’établissement. Découvrez également les conditions relatives à l'hébergement : nombre de chambres simples et/ou doubles, nombre de lits, taille des chambres, présence ou non d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions concernant le personnel en place, en fonction des soins dispensés : psychologue, médecins, kinésithérapeute, ergothérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Quelles sont les prestations proposées en termes de maintien du lien social et de loisirs dans les différentes structures ? Essentiel Autonomie apporte des réponses à vos questions au sujet de la restauration proposée, les animations et activités dispensées, les loisirs, les moyens de locomotion et le plan d'accès à l’établissement.