MARPA Haut Berry Val de Loire - Foyer logement à SAVIGNY EN SANCERRE | Cher

MARPA Haut Berry Val de Loire à SAVIGNY EN SANCERRE | Cher
7 bis Rue du Stade
18240 Savigny en Sancerre
TELEPHONER: 
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements adaptés à la perte d'autonomie
  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
     : Non
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
  • Repas à emporter ou portage de repas
     : Non

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Aucun
  • Accueil
  • Blanchisserie
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Hébergement temporaire
     : NC
  • Capacité totale
     : 24
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 22 | Superficie: 32 m2
  • Nombre de F2
     : 1 | Superficie: 46 m2
  • Chambres, appartements meublés

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 1293.00 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 1688.00 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale

Les estimations de l’INSEE sont remarquables. Dans quelques années, en France, le vieillissement de la population amènera, à une augmentation significative du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie dans le pays. De 800 000 aujourd’hui, elles devraient être 1 200 000 dans 20 ans environ.
Actuellement, les personnes âgées en perte d'autonomie peuvent avoir confiance en l’association de deux dynamiques afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, la solidarité de la famille, et l’aide des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, formalisée par plusieurs pensions de soutien, comme l’allocation personnalisée d’autonomie.

La mutualisation de ces deux moyens d'assistance, s’apprête à attester d' un bouleversement dans les prochaines années. Côté famille, le nombre d’aidants par personne âgée dépendante devrait sérieusement décliner, amoindrissant alors l'importance de la solidarité familiale. Côté aides, les dépenses adjointes à l'APA seront, elles également, amenées à changer, et relèveront particulièrement de ses conditions d’indexation.
L'APA (allocation personnalisée d’autonomie) est la première aide départementale versée aux personnes âgées de 60 ans et plus en état de dépendance et dont la situation nécessite une assistance pour accomplir les actes essentiels de tous les jours. Cette aide n’est pas soumise à modalités de revenus. Toujours est-il, la part demeurant au dépens de la personne est fortement répercuté par les revenus de son foyer.

Autre aide notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de faciliter une entrée dans une structure pour seniors. Attention toutefois, l’ASH peut entraîner un recours sur succession (comprendre le remboursement des sommes allouées à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères versées par le Conseil départemental, le nombre de personnes dépendantes allocataires n’est cependant pas identique au nombre de prestations débloquées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l’ASH bénéficient de l’allocation personnalisée d’autonomie, également.

Retrouvez sur cette fiche établissement, l'ensemble des informations disponibles afin de vous aider dans la préparation de votre entrée ou celle d’un de vos proches dans une structure spécialisée.
Retrouvez les informations importantes liées aux caractéristiques de l’établissement. Découvrez aussi les conditions spécifiques d’hébergement : nombre de lits, superficie des chambres, présence d’unités de soins spécialisées... Nous vous apportons enfin des précisions concernant les praticiens en place, en fonction des soins proposés : psychologue, psychomotricien, médecins, kinésithérapeute, aide(s)-soignant(es), infirmier(es)...
Chaque établissement propose quelques services et activités aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs visant à entretenir la vie sociale, moyens de transport... Essentiel Autonomie répond à vos questions.