Résidence Autonomie Sainte Catherine - Foyer logement à LE CANNET | Alpes-Maritimes

Résidence Autonomie Sainte Catherine à LE CANNET | Alpes-Maritimes
45 rue Ste Catherine
06110 Le Cannet
TELEPHONER: 
  • clim
    Appartements Climatisés
  • animaux
    Accueil des animaux de compagnie
  • commerces
    Commerces à proximité

Fiche d'information

Soins

Encadrement

  • Services d'aide à la personne
  • Pôle santé à proximité (médecin, infirmières, pharmacie, kiné…)

Equipement

  • Chambres, appartements équipés de signal d'alarme, d'alerte
     : Tous

Confort et Services

Cadre

  • Navette
  • Parc et jardin dans la résidence
  • Parc et jardin à proximité
  • Transport en commun
  • Commerces à proximité

Restauration

  • Restaurant
     : Non
  • Repas à emporter ou portage de repas
     : Non

Loisirs

  • Animations
     : NC

Autres prestations

  • Appartements Climatisés
     : Certains
  • Accueil
  • Chambre d'Hôtes
  • Blanchisserie
     : Non
  • Accueil des animaux de compagnie

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : NC
  • Capacité totale
     : 54
  • Studio, F1 ou F1 Bis
     : 48 | Superficie: 33 m2
  • Nombre de F2
     : 6 | Superficie: 56 m2

Accès

  • Parking

Autres

  • Ligne téléphonique individuelle
  • Résidence sécurisée 24/24h

Tarifs à partir de :

  • Loyer Studio, F1 et F1 bis (en moyenne)
     : 667.74 €/mois
  • Loyer F2 (en moyenne)
     : 1080.66 €/mois
  • Etablissement habilité à l’APL
  • Habilité à l'Aide Sociale
  • Remarques :

    Demi-pension pour les appartements

    Tarif par personne pour les F1 et F2, pour 2 pour les F3

    Hébergement, charges locatives communes, personnel 24/24h et animations

    Tarifs en date du 5 juin 2018

Sources: Enquête Uni Santé 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 auprès des EHPAD, Résidences Autonomie, Résidences Services Seniors. Informations données à titre indicatif. Voir nos conditions d'utilisation.

Listes des événements

Dans un avenir proche, en France, le vieillissement démographique mènera à un accroissement du nombre de personnes âgées dépendantes : bien que l'espérance de vie moyenne de la population en situation de dépendance s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes est censé s'accélérer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Actuellement, les personnes en situation de dépendance peuvent compter sur l'impulsion de deux forces actives afin de permettre leur prise en charge. D’un côté, le soutien familial, et la présence des proches et des personnes aidantes, de l’autre, la solidarité collective, caractérisée par plusieurs pensions d'aide, comme l'APA (l’allocation personnalisée d’autonomie).

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer dans les années à venir. En effet, le soutien découlant de l’entourage familial pourrait diminuer à cause du nombre trop restreint de personnel aidant vis-à-vis du nombre croissant de seniors en situation de dépendance. De plus, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées sérieusement croître, selon les modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la principale aide locale versée aux personnes âgées d'au moins 60 ans, diagnostiquées en perte d’autonomie et qui, avec l'appui de cette aide, sont toujours capables de continuer à accomplir les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas versée selon des pensions de la personne âgée, il reste tout de même à payer une partie variable qui dépend des ressources perçues du foyer.

Les personnes âgées en perte d’autonomie et leurs proches peuvent également bénéficier de l’aide sociale à l’hébergement (ASH) si leurs revenus sont insuffisants. Cette aide donne la possibilité au bénéficiaire d’accéder à un établissement spécialisé pour personnes âgées. Néanmoins, l’aide sociale à l’hébergement (ASH) est soumise à un recours sur succession (comprendre le recouvrement des sommes allouées à une personne après son décès).
En ce qui concerne les aides ménagères autorisées par le département, le nombre de prestations versées ne coïncide pas forcément avec le nombre de bénéficiaires (sur le plan nationale, en moyenne 80 % des bénéficiaires percevant l’ASH se voient obtenir aussi l’APA).

Retrouvez sur cette fiche établissement, l'intégralité des précisions que nous avons afin de vous aider à préparer votre accueil ou celui d’un de vos proches dans un établissement spécialisé.
Chaque établissement a des caractéristique dédiées. Découvrez tout d’abord des indications utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, ainsi que le type de soin spécialisé proposé. Prenez aussi connaissance du personnel médical présent dans la structure selon les soins proposés : infirmières, ergothérapeute, psychologue.
Chaque établissement assure un certain nombre de services et prestations aux locataires. Alimentation, animations, activités et loisirs destinés à favoriser la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à toutes vos questions.