Maison de retraite Les Madrépores – Maison de retraite à Anses d'Arlet |

Maison de retraite Les Madrépores
7 rue du Docteur Morestin
97217 Anses d'Arlet
TELEPHONER: 
Tarif journalier d'hébergement (à partir de) : 
NC €

Fiche d'information

Soins

Spécificités de la structure

  • Unité Alzheimer
     : NC
  • Unité pour personnes handicapées vieillissantes
     : Non
  • Unité de Soins Longue Durée (USLD)
     : Non

Encadrement

  • Chambres équipées de signal d'appel
     : Toutes

Confort et Services

Restauration

  • Gestion directe de la restauration par l'établissement
  • La famille ou les amis peuvent se joindre au résident pour les repas

Autres prestations

Etablissement

Statut Juridique

Mode d'accueil

  • Hébergement permanent
     : 50 lits
  • Accueil de jour
     : Non
  • Accueil de nuit ou week-end
     : Non
  • Nombre de lits dans l’établissement
     : 50
  • Nombre de chambres simples
     : 50
  • Nombre de chambres doubles ou communicantes
     : Non
  • Nombre d’appartements
     : Non

Accès

  • Espace extérieur accessible à toute dépendance
  • Bus
  • Train

Tarifs à partir de :

  • Habilité à l'Aide Sociale
     : NC
  • Tarif chambre simple
     : NC
  • Tarif journalier d'hébergement (à partir de) : 
    NC €
  • GIR 1/2
     : NC €
  • GIR 3/4
     : NC €
  • GIR 5/6
     : NC €
  • Votre GIR*
    Tarif journalier
    Hébergement + dépendance
    Montant mensuel
    hors aides

    Tarifs en date du 1 avril 2011

    Sur la base de 30 jours et du tarif le moins élevé (hors aide)

    *Groupe Iso-Ressources. Evaluation du niveau de dépendance évaluez votre GIR ici

Sources: Enquête Uni Santé 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 auprès des EHPAD, Résidences Autonomie, Résidences Services Seniors. Informations données à titre indicatif. Voir nos conditions d'utilisation.

Dossier d'admission

Pour simplifier vos démarches de demande d’admission, téléchargez et remplissez un dossier puis photocopiez le en fonction du nombre d'établissements auprès desquels vous souhaitez déposer un dossier.

Listes des événements

Dans un avenir proche, le vieillissement démographique en France se traduira par une hausse du nombre de personnes âgées en perte d'autonomie : si l'espérance de vie moyenne des Français justifiant une perte d'autonomie s'équilibre, le nombre de personnes dépendantes devrait se renforcer de 400 000 personnes d’ici deux décennies, passant de 800 000 à 1 200 000 de personnes, d’après l’Insee.
Les aides avancées aux personnes en perte d'autonomie émanent de nos jours de leurs proches respectifs et de diverses solutions comme l’allocation personnalisée d’autonomie. Elles bénéficient d’une assistance familiale et d’une mobilisation collective.

La solidarité familiale et la solidarité collective sont vouées à changer à l'avenir. Assurément, l’aide découlant des proches est susceptible de diminuer en raison du nombre insuffisant d'aidants vis-à-vis du nombre croissant de seniors dépendants. En outre, les frais au titre de l'allocation personnalisée d’autonomie sont censées nettement évoluer, selon les modalités d’indexation.
L’allocation personnalisée d’autonomie (APA) constitue la première aide locale réservée aux seniors de 60 ans minimum, diagnostiquées en perte d’autonomie et qui, grâce à cette allocation, peuvent continuer à accomplir les actes quotidiens. Si l’APA n’est pas attribuée selon des pensions de la personne âgée, il reste cependant à verser une partie variable définie à partir des ressources du foyer.

Autre aide financière notable : l’aide sociale à l’hébergement (ASH). Elle permet aux foyers les plus limités financièrement (personnes en perte d’autonomie comme famille proche, obligés alimentaires) de financer et donc de rendre plus aisée une entrée dans une structure adaptée pour personnes âgées. Une remarque toutefois, l'Aide sociale à l'hébergement peut faire l'objet d'un recours sur succession (comprendre le remboursement des montants alloués à une personne décédée).
Parmi les aides ménagères allouées par le département, le nombre de personnes en situation de dépendance allocataires n’est cependant pas identique au nombre d'aides attribuées. Par exemple, 80 % des personnes touchant l'Aide sociale à l’hébergement ont accès à l’APA, de même.

Pour mieux garantir l'entrée de l’un de vos proches au sein d'une structure spécialisée, vous trouverez, sur cette fiche, toutes les informations essentielles, si disponibles.
Chaque établissement a des spécificités précises. Découvrez tout d’abord des informations utiles sur le type d’hébergement : chambres simples et-ou doubles, nombre de lits disponibles, surface de l’espace nuit, mais aussi le type de soin spécialisé dispensé. Prenez également connaissance du personnel présent dans la structure selon les soins proposés : médecins, infirmières, kinésithérapeute, ergothérapeute, psychologue.
Chaque structure spécialisée propose plusieurs services et activités aux locataires. Restauration, animations, activités et loisirs destinés à maintenir la vie sociale, moyens d'accès à l'établissement... Essentiel Autonomie apporte les réponses à vos interrogations.