Senior : bien prendre ses médicaments

La mauvaise observance médicamenteuse peut avoir des effets néfastes pour la santé. Avec l’âge, les personnes âgées sont plus touchées par les maladies chroniques, ce qui entraine une polymédication. Il est donc important de prendre ses médicaments en toute autonomie et en toute sécurité.

les professionnels de l’aide à domicile

Des seniors polymédicamentés

 Après 65 ans, les maladies chroniques touchent 57% des personnes âgées de 65 à 74 ans et 70% des 75 ans et plus (1). Ces maladies chroniques entraînent la prise de nombreux médicaments.  

Selon une étude publiée en septembre 2017 par 60 millions de consommateurs, 20 % des plus de 65 ans prennent en continu au moins sept médicaments différents, mais beaucoup d’entre eux en prennent beaucoup plus, voir le double.

Psychotropes, antihypertenseurs, antidiabétiques oraux, anti-thrombotiques, anti-inflammatoires, ces médicaments peuvent être responsables de la survenue d’accidents graves : chutes,  malaises, troubles digestifs, accidents hémorragique, hospitalisations etc.

Selon les données de l’Assurance maladie, on estime que les accidents liés à la prise de médicaments  occasionnent 130.000 hospitalisations et 7.500 décès par an chez des personnes de 65 ans et plus (2). 

Les causes de ces accidents sont diverses :

  • Interaction entre plusieurs médicaments
  • Mauvais dosage : augmentation ou diminution des prises
  • Automédication
  • Mauvaise prise : prendre les médicaments le matin plutôt que le soir
  • Non-respect des consignes du médecin

 

Si la prise de nombreux médicaments est souvent nécessaire chez les personnes âgées, l’observance et le risque médicamenteux doivent être contrôlés. 

Comment bien observer son traitement ?

Des études ont montré que 30 à 60 % des effets indésirables liés aux médicaments pouvaient être évités si certaines règles étaient bien respectées.

Respecter les prescriptions de votre médecin

Il est indispensable d’avoir un suivi médical régulier auprès de votre médecin traitant.

Si vous consultez d’autres praticiens (cardiologue, rhumatologue…), indiquez leur votre traitement habituel. Faites de même avec votre pharmacien.

N’hésitez pas à poser des questions à votre médecin ou à votre pharmacien sur votre pathologie et le traitement prescrit. Il est essentiel de bien comprendre son traitement pour bien le suivre. 

Respectez les consignes données par votre médecin : quantités prescrites, heures de prises, suivi recommandé, consignes hygiéno-diététiques associées.

Ne prenez pas de médicaments sans avis médical : ne faites pas d’automédication. 

Si vous êtes hospitalisé, pensez à prendre vos ordonnances et vos médicaments avec vous.

 

Organiser votre traitement

Pour bien prendre votre traitement, quelques conseils faciles à mettre en place : 

  • Bien identifier vos médicaments et les ranger
  • Ecrire sur chaque boite la posologie et les heures de prise
  • Sur les boites de médicaments génériques, écrire le nom du médicament correspondant
  • Utiliser un pilulier, un semainier pour ranger vos médicaments, en fonction des heures de prise

 

Bon à savoir : le pilulier connecté

Pour éviter les oublis de prise et les accidents médicamenteux, les piluliers “intelligents“ alertent lorsqu’il est temps de prendre tel ou tel médicament, peuvent prévenir un professionnel de santé ou la famille si le médicament n’a pas été pris.

 

Dernier conseil : faire le tri dans votre armoire à pharmacie

Pour ne prendre pas n’importe quel traitement, faites le tri dans votre armoire à pharmacie :

  • Vérifier les dates de péremption
  • Ramener à votre pharmacie les médicaments non utilisés ou terminés.

Quels sont les signes qui doivent vous alerter sur un effet indésirable ?

Certains signes peuvent alerter sur un risque d’effet indésirable lié à un médicament :

  • Somnolence
  • Fatigue inhabituelle
  • Malaise, étourdissement
  • Chutes
  • Troubles digestifs
  • Crampes, douleurs musculaires
  • Saignements

 

Si vous êtes sous traitement et que vous présentez l’un de ces symptômes, vous devez avertir votre médecin.    

Pensez à consulter la notice de vos médicaments pour vous informer sur les éventuels effets indésirables.

 

  1. DREES - L’état de santé de la population en France Rapport de suivi des objectifs de la loi de santé publique 2009-2010.
  2. Assurance maladie - Rapport Charges et produits pour l'année 2018

 

 

 

Partage cet article :

Les visiteurs ayant lu cet article ont également lu