Prévenir les troubles de la mémoire chez les seniors

Avec l’âge, de plus en plus de personnes se plaignent de troubles de la mémoire. Ceux-ci sont liés au vieillissement naturel du cerveau ou à cause d’une maladie neuro-dégénérative comme la Maladie d’Alzheimer. S’il est impossible de guérir les troubles de la mémoire, il est possible de les compenser. Retrouvez nos conseils pour conserver votre mémoire le plus longtemps possible.

bénevolat

Les différents types de mémoire

La mémoire est la capacité à enregistrer des informations, à les conserver et à les restituer.

Il existe plusieurs types de mémoires :  

  • La mémoire immédiate : c’est la mémoire que l’on conserve pendant un temps très limité.       
  • La mémoire à court terme : elle concerne les événements récents. C’est la mémorisation d'une information de quelques secondes à quelques minutes. On l’appelle également la mémoire de travail.
  • La mémoire à long terme : elle permet de stocker les informations et d’avoir des souvenirs à long terme.

 

On distingue :

  • la mémoire des automatismes : c’est la mémoire du savoir-faire et de l’acquisition des habilités (marcher, faire du vélo, tricoter etc.),
  • la mémoire sémantique : c’est la mémoire du savoir et de la connaissance (le savoir scolaire, professionnel, les souvenirs personnels etc.), 
  • la mémoire épisodique : c’est la mémoire en relation avec le temps, le lieu, des évènements marquants (jour de son mariage, de la naissance des enfants etc.),
  • la mémoire perceptive : c’est la mémoire liée aux sens qui permet par exemple de se souvenir d’un visage, d’une voix.

 

Les troubles de la mémoire chez les personnes âgées

Avec l’avancée en âge, les troubles de la mémoire sont de plus en plus fréquents et affectent en premier la mémoire à court terme.

 

BON A SAVOIR : Alzheimer

Les troubles de la mémoire sont les premiers signes visibles. Au début, la maladie touche la mémoire à court terme : oubli d’événements récents, de rendez-vous etc.

Avec l’évolution de la maladie, la mémoire à long terme est aussi affectée. Il devient difficile pour la personne de retenir des informations immédiates, d’enregistrer de nouvelles connaissance, de s’orienter dans l’espace.   

 

Si la plupart du temps, les troubles de la mémoire sont bénins, ils peuvent aussi être révélateurs d’une fatigue, d’un stress émotionnel, d’un état dépressif, d’une intolérance à certains médicaments, d’une maladie d’Alzheimer.

 

Comment prévenir les troubles de la mémoire

 

Les troubles de la mémoire liés au vieillissement normal peuvent être évités ou retardés. En effet le cerveau est capable de produire à tout âge de nouveaux neurones.

Après 60 ans, le cerveau doit être régulièrement stimulé pour, à l'image des muscles, conserver des performances satisfaisantes.

 

Nos conseils pour prévenir la perte de mémoire :

  • Pratiquer une activité physique : faire des exercices régulièrement encourage le développement de neurones et réduit le risque d’autres pathologies comme les maladies cardio-vasculaires, le diabète. De plus, l’activité physique permet de gérer le stress.   
     
  • Bien dormir : le sommeil est important pour la consolidation de la mémoire et le stockage de nouvelles informations. De plus, le manque de sommeil a un impact sur la croissance de nouveaux neurones et peut provoquer des troubles de la mémoire.
     
  • Avoir une alimentation équilibrée : il est recommandé de manger des aliments riches en antioxydants (aubergine, mangue, poire, brocolis, persils, fraise, artichaut…) qui permettent de lutter contre le vieillissement prématuré de nos cellules. Les aliments riches en Oméga 3 (foie de morue, huile de colza, poissons gras, noix…) sont très bons pour le cerveau. En revanche, il convient d’éviter les aliments riches en graisses saturés qui augmentent le cholestérol.
     
  • Réduire le stress : le stress et l’anxiété ont un impact négatif sur la mémoire et la concentration.
     
  • Garder le contact : une vie sociale contribue à maintenir le bon fonctionnement du cerveau. De plus, cela aide à prévenir le stress, la dépression
     
  • Faire travailler sa mémoire : comme les muscles, la mémoire s’entretient. Il est donc très important de faire travailler sa mémoire.

 

BON A SAVOIR

Découvrez nos parcours interactifs en ligne « Agir pour bien vieillir » : vidéos d’experts, animations,  guides et fiches pratiques, quizz. Bénéficiez de conseils pratiques pour bien vivre et bien vieillir sur les thèmes de l’activité physique, l’alimentation, le lien social, le stress etc.

 

Quelques idées :

  • lire régulièrement,
  • jouer à des jeux de société comme le bridge, les échecs,
  • faire des mots croisés, des sudokus,
  • « surfer » sur Internet,
  • communiquer via les réseaux sociaux etc.

Plus vous ferez de « gymnastique du cerveau » ou que vous mettrez votre fonction cognitive à l’épreuve, plus vous entretiendrez votre mémoire.

 

Bon à savoir

 

Partage cet article :

Les visiteurs ayant lu cet article ont également lu