Le développement de l’habitat alternatif pour les personnes âgées

Prendre de l’âge, c’est aussi prévoir l’avenir et anticiper les problèmes ou désagréments auxquels chacun sera potentiellement exposé. Pour pallier l’éloignement de ses proches, la solitude ou encore le recours systématique à un aidant, des nouvelles formes d’habitat alternatif pour les personnes âgées se développent.

Le développement de l’habitat alternatif pour les personnes âgées

Un habitat alternatif entre maintien à domicile et maison de retraite

Afin de proposer une solution intermédiaire entre un habitat traditionnel peu adapté à l’apparition d’une perte d’autonomie et un établissement spécialisé (EHPAD), les promoteurs proposent des solutions évolutives.

 

Les copropriétés services inclus

Ces copropriétés, à échelle humaine, sont constituées de logements convenant à des seniors autonomes mais ceux-ci sont, dès l’origine, conçus pour pouvoir évoluer jusqu’à un certain niveau de dépendance. Parallèlement, des services domestiques de ménage, blanchisserie, cuisine… sont intégrés dans la copropriété avec un personnel dédié. C’est le principe des Résidences autonomie et Résidences Services Senior

 

L’habitat modulaire   

S’installer chez un proche tout en préservant l’indépendance et l’intimité de chacun est chose possible avec l’habitat modulaire. Une dépendance pré-montée et pré-équipée est installée dans le jardin d’un proche. Le module de base d’une superficie de 20m2 ne nécessite qu’une simple autorisation de travaux. Il comprend une pièce à vivre avec cuisine ouverte et une salle de bain. Il peut, selon les fabricants, être équipé des dernières innovations de Gérontechnologies ou personnalisé pour s’adapter à la maison principale.

 

L’habitat intergénérationnel pour rompre l’isolement

Pour rompre l’isolement, faciliter les échanges et l’entraide, pallier les difficultés de logement, l’habitat intergénérationnel se développe dans plusieurs directions.

Lorsqu’un senior dispose d’un appartement devenu trop grand pour lui, il propose une chambre à un étudiant moyennant une compensation financière et quelques services. Des associations assurent la mise en relation entre étudiant et senior et veillent ainsi aux engagements mutuels.

 

bon à savoir

L’habitat dit "kangourou" est le partage d’une même habitation par une famille et un senior dans laquelle chacun a son espace mais où les services mutuels sont de règle.

 

L’habitat communautaire ou groupé, un modèle en plein développement

  • L’habitat communautaire : chaque personne âgée dispose de sa propre chambre mais toutes les activités du quotidien sont partagées.
  • L’habitat groupé : chacun dispose de son propre logement mais une partie des espaces sont partagés.
  • Le béguinage : chacun dispose de son logement mais la vie se fait en communauté et les espaces communs sont gérés par des structures spécialisées.

 

Depuis quelques années, des "villages retraite"  voient le jour en France. Généralement implantés dans des zones péri-urbaine, les villages retraite sont composés d’une vingtaine de logements individuels avec des espaces communs comprenant lieux de réunion, cuisine, laverie, jardin potager, piscine… Quelques appartements supplémentaires sont prévus pour recevoir les proches quelques jours ou pour loger un infirmier. Tout en conservant son indépendance, ce type d’habitat permet une mutualisation des services à moindre coût et sauvegarde un lien social.

 

Le saviez-vous

Essentiel Autonomie vous aide à trouver votre résidence services senior, votre résidence autonomie

 

 

 

Partage cet article :

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres

Découvrir nos offres