Accidents de la vie quotidienne : comment les prévenir chez les personnes âgées ?

Chaque année,  plus de 20 000 personnes décèdent à la suite d'un accident de la vie quotidienne (AcVC) [1].   Les personnes âgées de 65 ans et plus contribuent à la grande majorité des décès par accident de la vie quotidienne et, dans plus de la moitié des cas, ces décès font suite à une chute. Par ailleurs, les conséquences de ces chutes, lorsqu’elles ne sont pas mortelles, sont lourdes en termes de santé : séquelles physiques, perte d’autonomie et fragilisation de l’état de santé initial

La diminution de ces accidents domestiques chez les personnes âgées repose principalement sur la sensibilisation, la vigilance, l'aménagement des lieux de vie et la pratique d’une activité physique régulière.

 

Accidents domestiques des personnes âgées : causes et conséquences

Accidents domestiques des personnes âgées : causes et conséquences

Deux personnes sur trois décédées suite à des accidents de la vie quotidienne sont des personnes âgées. Même si la chute est la cause principale, de nombreux petits accidents domestiques sont également responsables.

Quelles sont les causes les plus fréquentes d’accidents domestiques des personnes âgées ?

Les personnes âgées sont souvent victimes de chûtes, brûlures (oubli d'éteindre les appareils de cuisson,…), intoxications (mauvais dosage de médicaments,…), asphyxies par le gaz, suffocations, noyades, incendies.

Ces accidents peuvent être dus à :

  • Un état de fatigue, d’inattention ou de faiblesse lié à l’âge
  • Une pathologie spécifique
  • La prise de médicaments
  • Un défaut d’aménagement du logement

Quelles sont les conséquences ?

Les accidents domestiques des personnes âgées ont pour conséquences essentielles :

  • Des fractures. La plus fréquente chez les personnes âgées est la fracture du col du fémur. Cette fracture a de lourdes conséquences sur l’autonomie et le bien vieillir de nos aînés. En effet l’impact psychologique n’est pas négligeable d’où la grande importance des mesures visant à limiter les risques 

  • Des hématomes 

  • Des plaies ou des brûlures

  • Une perte d'autonomie qui peut entraîner un laisser-aller

  • Dans les cas les plus graves, le décès de la personne âgée

Sensibilisation au danger, vigilance et aménagement des lieux de vie

Pour éviter les situations à risques, la prévention des accidents domestiques est une étape  primordiale. Elle passe par le dialogue, la sensibilisation des seniors mais aussi par la sécurisation du logement à travers son aménagement.

Identifier les risques d’accidents domestiques

Pour prévenir les risques d’accidents domestiques il existe une liste complète de recommandations, rédigée par la Société française de documentation et de recherche en médecine générale (SFDRMG) et la Haute Autorité de santé (HAS). Cette liste est destinée aux professionnels de la santé, et met en avant l’identification des risques.

Il est par exemple conseillé de demander aux personnes âgées si elles sont tombées durant l'année qui précède, et dans quel contexte. Le rapport met également l'accent sur la nécessité de rechercher les facteurs de risque. L'âge, les pathologies spécifiques, le niveau d'acuité visuelle de la personne, mais également ses comportements quotidiens font partie de la longue liste des éléments à surveiller.  

La HAS préconise aussi de réaliser des tests moteurs simple, comme de tenir en équilibre sur une jambe, afin d'évaluer au mieux le degré de risque de chute de la personne. Enfin, pour renforcer leur autonomie, les personnes âgées sont invitées à réaliser des exercices de renforcement de leurs muscles porteurs, et à adapter leur domicile à leurs difficultés.  

Aménager le lieu de vie des personnes âgées

Pour limiter au maximum les risques d'accidents domestiques chez les personnes âgées, quelques mesures d'aménagement du domicile peuvent faire toute la différence :

  • Installer une barre de maintien dans la salle de bains et les toilettes 
  • Investir dans une baignoire à porte 
  • Installer un siège dans la douche ou la baignoire 
  • Mettre un tapis antidérapant dans la baignoire ou la douche 
  • Installer une rampe d’escalier 
  • Supprimer les câbles sur le sol et les multiprises 
  • Eviter les obstacles en enlevant les tapis et sols glissants 
  • Adapter la taille des meubles et des équipements de la maison
  • Éclairer suffisamment toutes les pièces 
  • Installer des garde-corps aux fenêtres 
  • Installer des détecteurs de fumée 
  • Éviter l'utilisation de tous les appareils à gaz 
  • Rendre les produits toxiques identifiables et les tenir loin des produits alimentaires 
  • Mettre en place une bonne évacuation des équipements de gaz sur l'extérieur 
  • Débrancher tous les appareils électriques inutilisés
  • Installer des volets roulants électriques 
  • Installer des revêtements de sols détecteurs de chutes 
  • Mettre en place un système de téléassistance 
  • Porter des chaussons/chaussures adaptées
  • Ranger pour ne pas encombrer les circulations

 

Découvrez ces conseils en images grâce au parcours interactif Bien vieillir chez soi.

 

L'Agence Nationale des Services à la Personne a mis en place un programme de mise en sécurité du domicile des seniors, en collaboration avec la fédération PACT qui se charge du diagnostic et permet aux plus âgés de rester au sein de leur domicile.

Sensibiliser et informer les personnes âgées

Il est important de donner des conseils à une personne âgée concernant ses pratiques et habitudes au quotidien afin d’améliorer la maîtrise de ses déplacements. Mieux vaut insister rapidement et exposer la facilité de mise en place de certains aménagements pour ensuite lui laisser le temps de s’adapter.

Vous pouvez consulter les sites www.stopauxaccidentsquotidiens.fr et www.prevention-maison.fr, qui regroupent de nombreux conseils et recommandations, ainsi que des outils pédagogiques et interactifs.

Veillez également à ce que votre proche âgé ait à portée de main les numéros de téléphones indispensables pour prévenir son accident : famille, police (17), pompiers (18), SAMU (15), médecin, amis, voisins…

Pratiquer une activité physique régulière et veiller à une alimentation équilibrée

L’adoption de certains comportements, bénéfiques pour la santé en général, permet de prévenir les chutes chez les personnes âgées. La première clé, pour limiter les risques et ses conséquences, est de rester actif.

Le sport réduit la fonte musculaire, responsable des chutes. Une activité physique adaptée aux capacités de la personne âgée permet d’améliorer la souplesse, force et coordination des gestes.

Découvrez des conseils pratiques pour rester en forme grâce à nos experts. Pierre Dalarun vous présente un programme de 12 exercices adaptés aux seniors.

 

La deuxième clé, est d’dopter une alimentation équilibrée. En effet, les carences alimentaires entraînent une fonte musculaire et une perte osseuse affaiblissant les personnes âgées alors plus vulnérables.


Enfin, prendre soin de soi est primordial, par exemple négliger ses jambes et ses pieds peut entraîner une perte d’équilibre.

Découvrez en images les clés d’une alimentation équilibrée grâce à nos experts.

 

LE SAVIEZ-VOUS ?

L’offre Essentiel Habitat vous aide à adapter votre logement pour y vivre en sécurité et diminuer le risque de chute.

 

  1. Source : Mortalité par accident de la vie courante en France métropolitaine, 2000-2012 . Linda Lasbeur, Bertrand Thélot

    Santé publique France, Saint-Maurice, France- BEH – 2017
Partage cet article :

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres

Découvrir nos offres