Aidants : comment sortir de l’isolement _old

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin finibus augue quis sodales porta. Sed pulvinar eros vel velit aliquam congue. Pellentesque sed arcu vitae nisl ultrices viverra. Quisque a auctor libero. Aenean id interdum elit. Praesent sapien elit, dapibus vel rutrum a, pharetra sit amet nisl. 

Lire la vidéo

La multiplicité des charges, le manque de temps et la fatigue sont autant de raisons qui conduisent un aidant familial à se couper du monde et à se retrouver seul face à l’accompagnement de son proche.. Se confier à un proche, à d’autres aidants ou à un professionnel peut alors s’avérer salutaire.

 

L’isolement de l’aidant

Aider un proche, malade ou en situation de dépendance entraine de véritables changements dans la vie de l’aidant. Le rythme des soins et de l’accompagnement, les exigences de la vie professionnelle et familiale peinent à se conjuguer et conduisent l’aidant dans des états de grande fatigue, voire d’épuisement. 

 

Je suis seule face à la maladie de mon mari. C’est très dur !  J’ai peur pour mon avenir et ai l’impression que ma vie est foutue.  Je n’en peux plus ! Jacqueline 


Plus le temps de s’occuper de soi, de ses loisirs ou de ses amis… L’aidant se coupe du monde, parfois pour ne pas encombrer les autres avec ses difficultés et, en retour, les amis et connaissances s’éloignent, par crainte de déranger. L’isolement jusque-là personnel devient alors social. Pourtant, dans ce type de situation difficile, se confier à quelqu’un, partager son expérience et recevoir du réconfort sont essentiels et permettent d’alléger le stress.

 

L’entourage nous délaisse. Tous nos proches ont connu mon mari avant sa maladie et ont bénéficié largement de son aide... Ils se détournent aujourd’hui comme s’ils avaient à faire à un pestiféré. L’hostilité générale m’étouffe parfois complètement et me fait alors désespérer. Malou  


Comment trouver du soutien ?

Des associations d’aidants ou des groupes de discussion existent partout en France  afin de trouver du soutien. . Vous pouvez aussi  en parler à de professionnels de la santé (médecin traitant, psychologue), d’assistants sociaux mais également sur des forums ou des plateformes téléphoniques, sans nécessité de se déplacer.

 

Les conseils de Graziella Cotti, psychologue clinicienne et psychologue du travail

Pour sortir de l’isolement il faut d’abord accepter que l’isolement ne vienne pas uniquement de la réaction des autres. 

Les autres, en effet, sont parfois très distants, mais la plupart du temps cela est moins de la malveillance que de la gêne ou la crainte de ne pas savoir que dire, ou quoi faire pour soulager… et cela est justement vecteur de stress. Le plus souvent, l’ami est conscient de ne pas avoir les moyens d’apaiser la peine ou de changer le cours des choses. Mais, il a les moyens d’être là pour être présent, parfois juste dans le silence.

 

Pour sortir de la solitude et faciliter la présence de l’autre, il suffit parfois de faire une demande précise, comme par exemple : ‘Pourrais- tu venir pour m’aider à faire telle ou telle chose…’ De cette façon, l’ami saura qu’il est attendu sur un acte tangible et craindra moins d’être débordé par une situation. Mais l’aidant a parfois bien du mal à solliciter : demander n’est pas chose simple. Il peut y avoir de la crainte de déranger, de la gêne, de la peur de se laisser aller à trop d’émotions ou de confidences, de la honte même à solliciter pour des actions dont l’importance semble minime, au regard de la situation. 

Dans ce cas, le recours aux professionnels est souvent plus simple, car sans crainte de jugement et il devient alors possible de restaurer la confiance et la légitimité de l’aidant vis-à-vis d’autrui, sa capacité à rester en lien et à ne plus être seul.

 

 

CONSEIL

Comme Marie, vous vous sentez parfois seul, incompris, vous avez l’impression que ceux que vous aimez sont en décalage par rapport à ce que vous vivez ? C’est normal, l’aide d’un proche est une expérience personnelle très forte. Pour retrouver des moments à vous mais aussi des moments à partager, des solutions existent, retrouvez les sur Essentiel Autonomie.