Comment lutter contre le stress des personnes âgées et ou dépendantes ?

Chez les personnes âgées, le stress peut affecter les conditions indispensables au maintien de la vie au domicile. Le stress est l’ensemble des réponses de l’organisme soumis à des pressions ou des contraintes de la part de son environnement. Savoir gérer son stress permet de mieux appréhender les actes du quotidien, de diminuer la fatigue, d’améliorer la qualité du sommeil. Adapter de bonnes attitudes pour prévenir et combattre le stress est possible.

Lutte contre le stress

Les effets du stress sur le corps

D’après Hans Selye, le syndrome de stress évolue en suivant trois phases successives :

  • la réaction d’alarme 

En situation de stress, le corps libère des hormones appelées catécholamines dont fait partie l’adrénaline. Dès les premières manifestations du stress, on constate une accélération de la respiration, une augmentation de la fréquence cardiaque, de la tension artérielle, de la température corporelle et de la vigilance. En créant un apport rapide en oxygène vers le cerveau, le cœur et les muscles, le corps se prépare à faire face au stress en mobilisant ses forces.

  • la résistance

Si le stress se prolonge, le corps libère une seconde catégorie d’hormones appelées glucocorticoïdes dont fait partie le cortisol. L’organisme lutte contre l’épuisement en faisant affluer vers le sang un taux de sucre augmenté (glycémie). Il fournit ainsi l’énergie nécessaire aux muscles, cœur et au cerveau.

  • L’épuisement

Quand le stress se prolonge et s’intensifie, le corps épuise ses ressources. Les hormones produites ne parviennent plus à fournir l’énergie nécessaire pour maintenir un état de fonctionnement efficace.

Les différents types de stress

Deux types de stress sont à distinguer : le stress aigu et le stress chronique.
Le stress aigu est une réaction de l’organisme face à une situation ponctuelle. Généralement, les symptômes disparaissent peu de temps après la fin du contexte stressant.
Le stress chronique s’installe lors d’un contexte défavorable permanent. Il peut favoriser l’apparition de certaines pathologies :

  • pathologies digestives : ulcères, troubles fonctionnels intestinaux
  • maladies cardio-vasculaires : HTA, infarctus, troubles métaboliques
  • troubles musculo-squelettiques
  • troubles anxieux et dépressions pouvant évoluer vers des tendances suicidaires

Comment gérer le stress ?

Hygiène de vie, détente et entourage sont les piliers pour faire face au stress.  Pour vivre sereinement, il est indispensable de favoriser ces trois points. 

l’hygiène de vie

  • L’alimentation joue un rôle dans l’équilibre moral et psychologique. Manger de façon saine et régulière permet de conserver des réserves d’énergie nécessaire au corps pour lutter contre le stress.
  • Limiter les consommations de produits excitants comme le café, le tabac ou l’alcool permet de réduire les risques et les impacts du stress. 
  • Pratiquer une activité physique régulière favorise le maintien d’une bonne santé. Il permet de se vider l’esprit et produit des effets anxiolytiques et antidépresseurs.
  • Avoir un sommeil réparateur d’une durée suffisante joue aussi un rôle important dans la lutte contre le stress. Cela permet entre autres d’être moins fatigué, moins irritable et donc d’être plus disposé à faire face aux situations stressantes. Pour cela, évitez les consommations de produits excitants avant d’aller vous coucher. De même, la télévision ou l’ordinateur sont à proscrire pour trouver le sommeil.


La détente

  • Se faire plaisir est important pour estomper le stress. Sortir, aller au cinéma, faire du shopping ou se balader sont autant de petites activités aux vertus anti-stress. Un mot d’ordre : pensez à vous !
  • Pratiquer une activité de relaxation : yoga, sophrologie, travail respiratoire, massages… Nombreuses sont ces moments qui permettent de se détendre et de fuir le stress.
  • Pratiquer des activités sportives ou artistiques par exemple est également un moyen efficace de lutter contre le stress. 

 

L’entourage comme barrière contre le stress

Etre heureux dans sa vie privée limite les risques de stress. Cela permet d’évacuer les sources stressantes en les évoquant avec ses proches et souvent d’en minimiser les impacts. 

Le stress lié à la retraite

Chez les plus de 55 ans, le départ à la retraite constitue le moment le plus propice au stress. Parce que la vie quotidienne s’apprête à être bousculée, les appréhensions sont souvent grandes et se transforment en stress. Accroissement du temps libre, perte d’identité, crainte de l’ennui, sentiment de solitude, diminution des revenus, peur de l’inconnu d’une nouvelle vie… Tous ces changements peuvent susciter du stress. 

Préparer le passage à la retraite

Tant que possible, il est conseillé de continuer à travailler à temps partiel dans le cadre du dispositif de la retraite progressive. Prendre part aux activités d’une association ou d’une autre entreprise crée une transition positive après l’arrêt de votre travail. 

Mais il ne faut pas oublier que la retraite est également un moment favorable pour renouer des liens avec les membres de sa famille ou son cercle d’amis, voire d’en créer de nouveaux en rejoignant des groupes de retraités. Pour les sélectionner au mieux, listez vos centres d’intérêts, hobbies et passe-temps que vous aimez. La retraite est le moment idéal pour faire enfin tout ce dont vous avez toujours rêvé. N’hésitez pas à entreprendre de nouvelles activités et découvrir de nouveaux endroits !

Partage cet article :