Téléalarme, téléassistance : pour vivre en toute sécurité chez soi

La téléalarme ou téléassistance permet aux personnes âgées de vivre chez elles en toute sécurité et d’alerter leurs proches ou un service d’assistance, 24 heures sur 24 et 365 jours par an, en cas de problème.

 

La téléalarme, comment ça marche ?

La téléalarme, comment ça marche ?

Créée à l’origine pour rompre l’isolement des personnes âgées, les premiers services de téléalarme ont vu le jour au milieu des années 70. Le principe consiste à connecter un transmetteur et une ligne téléphonique.

Aujourd’hui, plusieurs types de téléassistance existent. Le choix se fera en fonction des besoins et du degré de perte d’autonomie de la personne.

La téléassistance classique: la plus connue

Différents systèmes existent : montre, bracelet, médaillon, que le senior doit porter sur lui en permanence. En cas de problème, il suffit d’appuyer sur un bouton pour demander de l’assistance. L’appel peut, au choix, arriver chez un proche ou dans une centrale d’écoute. Ce système présente néanmoins quelques limites. La portée n’étant qu’au maximum de 100 mètres, il ne fonctionne qu’au domicile et il faut appuyer sur un bouton ce qui, en cas de chute ou de malaise, n’est pas toujours évident.

Aucun travaux n’est nécessaire pour installer ce système de téléalarme. Le dispositif comprend un transmetteur raccordé sur la prise téléphonique, un médaillon ou bracelet montre à porter sur soi.

La téléassistance mobile 

Sous forme de montre ou de téléphone portable, la téléassistance mobile fonctionne sur le même principe que la téléassistance classique (bouton d’appel), mais aussi à l’extérieur grâce à la géolocalisation : envoi des coordonnées GPS de la personne à un proche ou à un plateau d’assistance.

Ces dispositifs ont été initialement conçus pour les personnes souffrant de troubles cognitifs et psychologiques. Un périmètre géographique est défini pour le patient. La sortie hors des limites déclenche automatiquement une alarme transmise soit à une plateforme qui la répercute vers le référant ou directement par SMS à un proche.


La téléassistance via des capteurs de mouvement  

Ces solutions de téléassistance, moins contraignants pour les bénéficiaires, fonctionnent grâce à une box, reliée sans fil à des détecteurs de mouvements, disposés dans les pièces principales (salon, chambre, salle de bain, cuisine, toilettes…).

Soit les capteurs repèrent toute situation anormale et déclenchent automatiquement une alerte auprès d’un proche ou d’un centre de téléassistance, soit les capteurs transmettent régulièrement les informations à un serveur qui les analyse et les retranscrit. Ces informations peuvent alors être consultées à tout moment par les aidants sur une page sécurisée du site du prestataire.

Comme pour la téléassistance classique, aucun travaux n’est nécessaire. Le dispositif comprend  une Box communication par GSM/GPRS, de capteurs de mouvement disposés dans chacune des pièces de vie et d’un détecteur d’ouverture de porte.

 

A qui s’adresser ?

De nombreux organismes privés existent. Ces sociétés peuvent être des sociétés d’assistance, des filiales d'assureurs ou de banques, des associations. Les services sociaux des mairies, des conseils généraux, ou les caisses de retraite, proposent parfois leur propre service, à leurs propres conditions tarifaires.

En fonction de la situation de la personne, de ses besoins, de son budget, l’organisme choisi vous conseillera le système de téléassistance le plus adapté. 

Le service de téléalarme entre dans la catégorie des services à la personne. Pour exercer leur activité, les prestataires n’ont pas l’obligation d'obtenir un agrément. Cependant, pour pouvoir faire bénéficier leurs clients d'avantages fiscaux, la déclaration est alors obligatoire. Elle permet d'obtenir, éventuellement, une réduction d'impôt.

Ainsi, vérifiez la présence du logo ‘services à la personne’ sur les documents commerciaux.

 

La téléalarme, combien ça coûte ?

Le coût de l’abonnement diffère en fonction du système de téléalarme choisi et du prestataire.

Le coût de la téléassistance peut être pris en charge dans le cadre de l’Apa (Allocation Personnalisée d'Autonomie).

Souvent les mairies participent sous certaines conditions soit aux frais d’installation, soit aux frais d’abonnement.

 

Partage cet article :

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres

Découvrir nos offres