Le maintien à domicile des personnes âgées

La perte d’autonomie n’exclut pas nécessairement le maintien au domicile. L’entourage de la personne concernée peut l’assister dans les actes du quotidien : alimentation, hygiène, habillage et déplacements. Pour alléger la tâche des proches, des professionnels diligentés par l’Assurance Retraite, la Caisse de Retraite de la Santé au Travail (CARSAT), le conseil départemental ou les organismes de services à la personne peuvent apporter leur aide aux personnes âgées ou en situation de dépendance.

Modes d'intervention

Principes de l'aide à domicile

Elle permet aux personnes ne pouvant pas assurer certaines tâches de la vie au quotidien, d'être aidées. Il peut s'agir de tâches quotidiennes comme le ménage, le repassage ou les courses. L'aide à domicile permet également d'assurer les soins d'une personne qui n'aurait pas l'autonomie nécessaire pour les assurer elle-même. Cela peut concerner à la fois les personnes âgées, mais également les personnes de retour chez elles après une hospitalisation. Attention, il faut bien noter que les soins à domicile ne peuvent être administrés que par un professionnel du secteur médical comme une infirmière ou un médecin.

Les modes d’intervention pour l’aide à domicile

L’intervention et l’embauche de professionnels dans le cadre du maintien à domicile d’une personne âgée sont possibles selon différents modes contractuels.

 

 L’organisme prestataire

L’organisme prestataire est l’employeur des intervenants à domicile. A ce titre, il gère administrativement et juridiquement (contrat, salaire, départ…) l’intervention du professionnel (aide-ménagère, auxiliaire de vie sociale…)

 

 L’organisme mandataire

La personne recevant l’aide est l’employeur des intervenants à domicile. L’organisme est mandaté pour organiser l’intervention d’une assistante de vie ou garde à domicile pouvant apporter une présence de jour comme de nuit selon les besoins. L’organisme prend également en charge les formalités administratives concernant le professionnel  (contrat, salaire, déclarations sociales et fiscales, licenciement…)

 

L’emploi direct ou gré à gré

La personne recevant l’aide recherche et recrute elle-même l’intervenant à domicile qu’elle rémunère. Dans ce cas, elle gère l’ensemble des démarches administratives et juridiques (contrat, salaire, licenciement, congés, maladie, déclaration des cotisations sociales, remplacement…)

Pour alléger la charge administrative, il est possible d’obtenir des conseils auprès de la Fédération des Particuliers Employeurs (FEPEM) et d’utiliser le Chèque Emploi Service Universel (CESU) qui tient lieu de contrat de travail.

Pour découvrir en détails toutes les modalités, procédures, services de l'aide à domicile, rendez-vous sur : http://aide-a-domicile.ooreka.fr/.

 
Partage cet article :