L’habitat intergénérationnel : une nouvelle forme de cohabitation

En 2050 le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus devrait quasiment doubler. Celui des personnes de 75 ans, tripler (pour atteindre 11,6 millions) et celui des 85 ans et plus, potentiellement concernées par une perte d’autonomie, pourrait être multiplié par quatre (4,8 millions en 2050)[1].
Avec l’allongement de la vie, la question des liens entre vieillissement de la population et logement devient une question d’actualité. Elle constitue un véritable défi pour les acteurs du vieillissement, de l’habitat et de l’urbain qui doivent réfléchir à des solutions de logements spécifiquement adaptés au vieillissement dans un environnement globalement accessible.

Ainsi, un nouveau mode d’habitat se développe : l’habitat intergénérationnel. Son objectif ? Regrouper différentes générations sous un même toit.

L'habitat intergénérationnel : une nouvelle forme de cohabitation

Qu’est-ce que l’habitat intergénérationnel ?

L’habitat intergénérationnel est un ensemble de logements accueillant des personnes d’âges et de situations différentes : étudiants, familles et personnes âgées.

Ce sont en général des bailleurs sociaux en partenariat avec des associations ou des investisseurs privés qui sont à l’initiative de ce type de projets. L’objectif est de créer une dynamique de convivialité, de solidarités de voisinage et d’échange d’expériences, pour laquelle les résidents sont contributeurs et bénéficiaires.

Colocations, immeubles ou quartiers, l’habitat intergénérationnel peut se décliner sous plusieurs formes

  • La colocation intergénérationnelle (ou cohabitation intergénérationnelle) consiste à installer un étudiant ou jeune actif chez une personne âgée en échange de petits services et/ou d’un petit loyer.

  • Les immeubles intergénérationnels (ou résidences intergénérationnelles) accueillent un public intergénérationnel (avec un quota de personnes âgées). Les surfaces des logements sont pensées en cohérence avec les besoins des personnes âgées. Des locaux et services communs utilisables par tous les résidents (lingerie, salle commune,…) peuvent être mis à disposition et permettent aux habitants de se rencontrer.

  • Les quartiers intergénérationnels regroupent également des résidents de différentes générations au sein d’habitat intergénérationnel ou pas, autour d’équipements collectifs comme des crèches, des établissements médico-sociaux, ou des restaurants associatifs…). Une véritable synergie est créée entre les équipements et les générations.

Quels sont les avantages de l’habitat intergénérationnel pour les personnes âgées ? 

L’habitat intergénérationnel est une solution alternative et innovante qui combine des logements avec un projet social, dans l’objectif de mieux vivre-ensemble, entre générations et entre individus.

Il permet ainsi aux personnes âgées de vivre chez soi le plus longtemps possible et donc d’éviter ou de reculer l’entrée en EHPAD, en favorisant l’autonomie et en luttant contre l’isolement. En effet, l’habitat intergénérationnel permet de répondre aux attentes des personnes âgées  qui souhaitent maintenir l’inclusion sociale, et le maintien à domicile dans un cadre sécurisant et bienveillant.

Les plus jeunes y trouvent également leur compte à travers des activités et échanges de services réciproques (gardes d’enfants, cuisine, petit bricolage, conseils de jardinage,…) qui permettent de gagner en qualité et en confort de vie.

 

Quels sont les frais et les aides possibles pour les personnes âgées ?

Les projets d’habitat intergénérationnel conçus par des bailleurs sociaux ont une vocation sociale. Le coût des loyers et des services est donc pensé pour convenir à des retraités avec des petits revenus. 

Les personnes âgées qui vivent dans un habitat intergénérationnel peuvent bénéficier :

Les aides peuvent se combiner et s’additionner.

 

Des exemples concrets d’habitat intergénérationnel

  • Une résidence intergénérationnelle à Bassens avec ICF Habitat Sud-Est Méditerranée. Au cœur de cette résidence, un local commun résidentiel de 235 m² propose des animations et des activités à toutes les tranches d’âge. Au sein de ses 74 logements, quinze seront prioritairement réservés à des seniors autonomes.
     
  • Le quartier intergénérationnel Simone de Beauvoir, à Rennes. L’espace comprend 7 immeubles répartis autour d’une esplanade centrale qui offrent ainsi 259 logements. S’y côtoient aujourd’hui des étudiants infirmiers, des familles et des personnes âgées. Les personnes âgées apprécient les commodités (transports, commerces à deux pas) et les relations de voisinage à portée de main.
     
  • Une collocation intergénérationnelle à Paris : Lorsqu'elle rentre le soir, Victoire, 21 ans, trouve la table dressée sur une nappe blanche en coton brodé. Délicate attention de Jeanne, 88 ans, qui partage son grand appartement avec cette jeune fille qu'elle ne connaissait pas il y a six mois. En échange, Victoire lui rend des petits services à domicile (livraison des courses, cours d'informatique).
     
  • Une résidence intergénérationnelle Concert’ô entièrement dédiée à la musique à Bordeaux. Une belle idée qui permet à différentes générations de vivre ensemble tout en partageant leurs expériences et leurs savoir-faire au sein d’espaces spécifiques pour la musique.

 

le saviez-vous ?

Découvrez en images les clés pour garder le contact et prévenir l’isolement social.

 

[1] Source : Insee

 

Partage cet article :

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres

Découvrir nos offres