Adaptation de l’habitat : comment aménager ses escaliers ?

Les escaliers peuvent devenir un problème pour les personnes en perte d'autonomie. Risque de chute, difficulté à monter les marches... Pour éviter tout risque, il est conseillé de sécuriser l’escalier. Pour aller plus loin, il est aussi possible d’installer un monte-escalier ou un élévateur afin de permettre le maintien à domicile tout en profitant de toutes les pièces de son habitation.

Adaptation de l’habitat : comment aménager ses escaliers ?

Comment sécuriser un escalier ?

Pour éviter les chutes dans un escalier, celui-ci doit être bien éclairé, il doit permettre de s’assurer et les marches doivent être solides.  

 

L’éclairage

Les interrupteurs doivent être facilement accessibles, en particulier sur le palier supérieur avant la première marche. Des spots placés le long de l’escalier matérialisent les marches.

L’idéal reste le luminaire détecteur de présence.

 

S’assurer avec une rampe

Elément de stabilisation à la descente et d’aide pour la montée, la rampe doit être solidement fixée à une distance de 5 à 10 cm du mur pour une préhension optimale. On préconise une hauteur de 1 mètre pour un meilleur confort à la montée.

 

Les marches

A moins que le tapis ne soit très solidement fixé sur les marches, mieux vaut le retirer et le remplacer par des bandes antidérapantes. Elles permettent en outre de visualiser le bord de la marche.

 

Installer un monte-escalier ou un ascenseur particulier

Selon la configuration de l’escalier, la place disponible ou la situation de handicap, deux systèmes contournent la difficulté d’emprunter des escaliers.

 

Le monte escalier

Constitué d’un siège sécurisé ou d’une plateforme pour les personnes en fauteuil roulant, le monte escalier se déplace sur un rail fixé le long des marches. Il fonctionne à l’aide d’une télécommande et s’adapte aux escaliers droits ou tournants. Son installation se fait en une journée et les prix varient de 3.500 à 9.000€.

Avant de vous engager, vérifiez l’existence d’une assistance dépannage dans les 24 heures et la durée de garantie. Il peut être intéressant de souscrire une extension de garantie 10 ans lorsqu’elle inclut un entretien annuel.

 

L’ascenseur particulier

Ce type d’ascenseur s’installe aussi bien en intérieur qu’en extérieur ce qui évite le percement d’une dalle. Généralement limité à un étage, il ne nécessite pas de local technique. Il supporte une charge de 250 kg et son encombrement au sol est de l’ordre d’1m2. Il faut compter 10.000 à 15.000 € installation comprise pour les modèles simples.

 

Quelles aides financières ?

Pour ce type d’équipement, vous pouvez bénéficier, sous conditions, de certaines aides.

Propriétaire ou locataire, ces installations entrent dans le champ des travaux d’amélioration du logement, c’est donc le taux de TVA réduit de 5,5% qui s’applique.

Puisqu’il s’agit de travaux favorisant le maintien à domicile d’un senior vous pouvez également profiter d’un crédit d’impôt de l’ordre de 25% de la facture TTC à condition que ce logement soit votre résidence principale.

Ces adaptations peuvent aussi rentrer dans le cadre de l’Apa à domicile.

 

Partage cet article :

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres

Découvrir nos offres