Le comportement de votre proche est ingérable

outils pratiques
Fiche Pratique

Vous estimez aujourd’hui que le comportement de votre proche est difficilement gérable.

 

Ce comportement peut avoir différentes causes et être notamment lié à la maladie de votre proche et/ou au traitement associé, à sa difficulté à accepter sa perte d’autonomie ou encore, à sa difficulté à communiquer par des mots.

Le comportement de votre proche peut parfois engendrer chez vous des sentiments négatifs comme la culpabilité (« je ne m’y prends pas bien »), l’injustice (« je me donne beaucoup de mal et voilà ce que je récolte »), la tristesse (« je ne reconnais pas mon proche ») ou encore la colère (« cela suffit »).

Tous ces sentiments peuvent parfois se cumuler et vous conduire à avoir des réactions que vous n’auriez pas en temps normal et qui peuvent à leur tour impacter les comportements de votre proche.

Même s’il est courant de ressentir ces émotions, il est important de se remémorer que la relation avec votre proche ne se compose pas uniquement de ces émotions mais est également porteuse de sentiments positifs et valorisants tels que la joie, la fierté, l’épanouissement personnel, le partage…

Nous vous proposons quelques conseils pour appréhender au mieux le comportement de votre proche :

 

 

essentiel autonomie

Les visiteurs ayant lu cet article ont également lu