Trouver les aides mobilisables et se préserver grâce aux centres de prévention

Vous accompagnez un proche, depuis quelques semaines ou quelques années ?  Vous êtes surmené ? Le temps consacré à aider votre proche est important et vous n’avez plus beaucoup de temps pour vous ? Vous vous sentez fragilisé et souhaitez préserver votre santé ? Vous vous posez des questions sur les aides mobilisables et les personnes à contacter ? Retrouvez un équilibre en vous appuyant sur des professionnels proches de chez vous.

Agirc Arrco

Mon bilan aidant

Faire un bilan aidant, c’est prendre un temps pour soi et se faire accompagner par des professionnels.

 

Un premier bilan médical et psychologique prévu dans le cadre du bilan de prévention pourra ainsi permettre d'évaluer la situation de l’aidant. L’entretien médical insiste sur certains aspects (nutrition, sommeil, addictions, vaccins…), tandis que l'entretien psychologique permet d'évaluer votre situation d’aidant dans votre histoire familiale, dans les relations actuelles, de penser les ressources possibles et de prévenir l'épuisement.

 

 

bon à savoir 

Lors de votre bilan aidant, vous avez la possibilité de venir accompagné de la personne que vous aidez si vous le souhaitez. 

 

Une fois le bilan global réalisé, une ordonnance de prévention est délivrée avec des conseils et des propositions de conférences ou d’ateliers. La synthèse du bilan peut être transmise à votre médecin traitant si vous en donnez votre accord.

Le bilan de l’aidant peut être communiqué, avec son autorisation, au médecin traitant ou au service hospitalier qui suivent l’aidé.

 

 

Suite à l’évaluation, différentes actions sont proposées pour vous accompagner, soit dans le centre de prévention, soit via des partenaires locaux : 

  • Conférences-débats et tables rondes,
  • Ateliers (prévention des risques de fragilité liés à l’âge comme l’équilibre, la mémoire, la nutrition, le sommeil, la gestion du stress,… mais aussi sur des thématiques liées à votre rôle d’aidant),
  • Groupes de parole sur des thèmes comme : l’accompagnement d’une personne en perte d’autonomie, malade ou en situation de handicap, l’organisation du soutien à domicile, la connaissance des pathologies et de leurs conséquences...
  • Orientation vers des cafés des aidants, bistrots mémoire, plateformes de répit….

 

 

Le suivi du bilan aidant, et après ?

Chaque centre de prévention vous contacte à nouveau dans les trois mois suivant votre dernier entretien en vue de réaliser un point sur le suivi des recommandations. Ce suivi est réalisé soit par téléphone, soit par mail, soit par une visite au centre de prévention Bien vieillir Agirc-Arrco, selon votre choix.

A la fin du parcours d’accompagnement, qui peut durer maximum un an, une liste d’activités à proximité de votre domicile vous sera proposée afin que vous puissiez poursuivre votre démarche de prévention.

Afin de faire un point sur votre situation et celle de votre proche aidé, vous pouvez avoir accès à un nouveau bilan de prévention tous les 3 ans.

 

 

Où réaliser mon bilan aidant ?

Le bilan aidant est proposé depuis 2016 dans l’ensemble des 14 centres de prévention Bien vieillir Agirc-Arrco. Ces centres ont été mis en place dans une logique de prévention primaire pour repérer les risques de fragilité lié à l’avancée en âge. Depuis 2016, un bilan aidant est proposé offrant un accompagnement adapté. 

 

 

A qui s'adresse ce service ?

Vous pouvez bénéficier d'un bilan au centre de prévention si :

  • vous avez plus de 50 ans, actif ou retraité (le dispositif peut exceptionnellement être ouvert aux aidants de moins de 50 ans très fragilisés et relevant du régime Agirc-Arrco)

  • vous ou la personne aidée êtes ressortissant d'une caisse de retraite complémentaire Agirc-Arrco.

 

Un aidant de plus de 50 ans, non ressortissant de l’Agirc-Arrco, peut bénéficier d’un parcours de prévention. Dans ce cas, le parcours sera pris en charge par la caisse de retraite de l’aidé ressortissant du régime Agirc-Arrco.

> Dépendez-vous d’une caisse de retraite complémentaire Agirc-Arrco ?

 

 

Comment avoir accès à ce service ?

Vous pouvez être orienté vers ce bilan aidant de plusieurs manières :

  • Vous êtes invité à une conférence ciblée « public aidant » (en lien avec le CRCAS) : proposition d’un bilan de prévention à la fin de la conférence, avec remise de la documentation et des auto-questionnaires à remplir chez soi,
  • Vous êtes repéré(e) comme aidant au cours d’un bilan de prévention qui s’adresse initialement à vous ou à votre aidé,
  • Vous êtes repéré(e) comme aidant lors des entretiens ORIZEA par les conseillers sociaux de groupes de protection sociale,
  • Vous êtes orienté(e) par les établissements médico-sociaux ou sanitaires de l'Agirc-Arrco (ex : conjoint d’une personne accueillie en séjour temporaire ou en accueil de jour).

 

 

 

Guide des aidants : 7 astuces

 

Vous aidez un proche au quotidien ?
Retrouvez nos trucs et astuces

Conformément à la réglementation sur la protection des données, les informations que vous nous communiquez font l’objet d’un traitement informatisé par votre institution de retraite complémentaire en vue de l’exécution de sa mission d’action sociale et du respect des dispositions légales et réglementaires en vigueur. Les destinataires de ces données sont les membres habilités du personnel de votre institution, y compris les assistantes sociales et, s’il y a lieu, ses partenaires et ses sous-traitants éventuels.
Vous pouvez demander l’accès et la rectification de vos données personnelles en écrivant au délégué à la protection des données de votre institution de retraite complémentaire à : protection-donneespersonnelles@humanis.com ou à Groupe malakoff médéric humanis – cellule Protection des données personnelles - 141, Rue Paul Vaillant Couturier - 92246 MALAKOFF Cedex.

Les visiteurs ayant lu cet article ont également lu