Aidant familial : quelles solutions de répit ?

Vous voulez apporter le meilleur à votre proche pour qu'il se sente bien ? L'attention et l'aide que vous lui apportez peut être épuisant et peut avoir des effets sur la relation aidant-aidé. Vous avez besoin de souffler un peu ? De prendre du temps pour vous ressourcer ? De passer le relais pour avoir du temps pour vous ? Découvrez des solutions de répit pour les aidants.

Solutions de répit pour les aidants

Depuis 2015, la loi d'adaptation de la société au vieillissement a mis en place un droit au répit pour permettre aux proches aidants des personnes âgées en perte d'autonomie de se reposer ou de dégager du temps pour eux. 

 

Bon à savoir

Que dit la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement ? « La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement prévoit un budget de 700 millions d’euros par an pour l’accompagnement de l’autonomie des personnes âgées. La loi réforme et revalorise l’APA, c’est-à-dire l’allocation personnalisée d’autonomie, en augmentant le nombre d’heures d’aide à domicile par exemple, reconnait le rôle des proches aidants et crée un droit au répit pour les aidants.

 

Accueil de jour, maison d’accueil, maison de répit, centre de répit … L’accueil temporaire a plusieurs objectifs, à la fois pour la personne fragilisée mais aussi pour son proche aidant. Cela permet de développer l’autonomie de la personne accueillie et préserver son intégration sociale. Cette solution offre une période de répit pour les proches aidants et les aide à souffler en se faisant relayer par des professionnels.

 

L’aide au répit pour les aidants familiaux peut passer par plusieurs solutions selon les besoins, l’état du proche dépendant et les dispositifs existants à proximité. Des maisons de répit ont été créées pour accueillir les proches malades lorsque l’aidant a besoin de répit. Des séjours en famille peuvent aussi y être organisés avec l’accès à des aides et des soutiens.

Il existe également des Centres de Répit pour personnes dépendantes et leurs aidants : les familles et leurs proches dépendants bénéficient ainsi de vacances comme les autres !

 

 

L'hébergement temporaire : une solution de répit

Pour que l'aidant puisse souffler, l'hébergement temporaire peut être une bonne alternative de répit. Découvrez quelques cas concrets :  

 

Situation n°1 : Votre proche a été hospitalisé, mais il est nécessaire de mettre en place une nouvelle organisation avant son retour à domicile : Aide à domicile, portage de repas, aménagement du logement, achat de matériel adapté ? Pendant cette période, vous pouvez opter pour l’hébergement temporaire pour votre proche.

 

Situation n°2 : Vous devez vous absenter pour des raisons professionnelles ou pour prendre des vacances par exemple et vous ne pourrez pas vous occuper de votre proche vivant à domicile ? Lorsque les proches s’absentent plusieurs jours, le séjour en hébergement temporaire est une bonne alternative pour que le proche ait un accompagnement approprié et que les aidants passent le relais sans stress.

 

Situation n°3 : Vous êtes dans une situation d’épuisement, de grande fatigue ? La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement a instauré le droit au répit pour permettre aux aidants de se reposer.

 

Situation n°4 : Votre proche vit à domicile et traverse une période difficile ? Décès de son conjoint, sentiment d’isolement, maladie… Aidez votre proche lorsqu’il a besoin de se sentir entouré avec le séjour temporaire.

 

Situation n°5 : Vous avez besoin de faire des travaux d’aménagement du domicile de votre proche afin de sécuriser son logement ? Évitez-lui de vivre dans les travaux pendant cette période et trouvez un hébergement temporaire pendant les travaux.

 

Bon à savoir

Découvrez notre article pour vous aider à aménager l'habitat de votre proche en perte d'autonomie grâce à 10 minis chantiers pour sécuriser son logement. Lire l'article

 

Guide des aidants : 7 astuces

 

Vous aidez un proche au quotidien ?
Retrouvez nos trucs et astuces

Conformément à la réglementation sur la protection des données, les informations que vous nous communiquez font l’objet d’un traitement informatisé par votre institution de retraite complémentaire en vue de l’exécution de sa mission d’action sociale et du respect des dispositions légales et réglementaires en vigueur. Les destinataires de ces données sont les membres habilités du personnel de votre institution, y compris les assistantes sociales et, s’il y a lieu, ses partenaires et ses sous-traitants éventuels.
Vous pouvez demander l’accès et la rectification de vos données personnelles en écrivant au délégué à la protection des données de votre institution de retraite complémentaire à : protection-donneespersonnelles@humanis.com ou à Groupe malakoff médéric humanis – cellule Protection des données personnelles - 141, Rue Paul Vaillant Couturier - 92246 MALAKOFF Cedex.

Tout savoir sur l'hébergement temporaire

Dans quelles structures peut être accueilli votre proche ?

 

Quelles conditions ?

  • Durée maximum : 90 jours par an
  • Temps complet ou temps partiel
  • Avec ou sans hébergement

 

SOS REPIT

Des solutions de prise en charge temporaires pour votre proche, adaptées à vos besoins, existent. Pour chercher des places d’accueil temporaire, consulter les disponibilités et faire des demandes de réservation, rendez-vous sur SOS REPIT : Le portail de l’accueil temporaire et des relais aux aidants.

 

 

Comment financer un séjour en hébergement temporaire ?

  • l’APA (allocation personnalisée d'autonomie) pour les personnes dont la perte d'autonomie a été évaluée en GIR 1 à 4 ;
  • l’ASH (aide sociale à l’hébergement) ;
  • des aides des mairies et des départements (se renseigner auprès de votre conseil départemental)
  • Les caisses de retraite complémentaires ou les complémentaires santé peuvent parfois contribuer à financer une partie du coût de l’hébergement temporaire. Renseignez-vous auprès de votre caisse de retraite complémentaire et de votre complémentaire santé.

 

 

LES STRUCTURES DE RÉPIT TEMPORAIRE

  • AJPA - Accueil de jour pour personnes âgées

    Un accueil d'une à plusieurs journées par semaine, destiné aux personnes âgés vivant à domicile. Le but de l'accueil de jour est DE permettre aux personnes âgées en perte d’autonomie de rester le plus longtemps possible dans leur cadre de vie habituel. Eviter le sentiment d'isolement, favoriser la sociabilisation, maintenir l'état physique avec de nombreuses activités, bénéficier d'un suivi régulier et d'un accompagnement adapté, etc : les avantages de l'accueil de jour sont nombreux pour les personnes âgées en perte d'autonomie ou atteintes de la maladie d'Alzheimer ou maladies apparentées, et permettent à leurs aidants de souffler.

  • CAJ - Centre de Jour pour Personnes Âgées

    Accueil à la journée ou à la demi-journée de personnes âgées dépendantes ou atteintes de la maladie d’Alzheimer. L'objectif des Centres de jour est de maintenir l’autonomie et la vie sociale de la personne âgée. Des animations sont proposées par des professionnels autour d'activités thérapeutiques et ludiques, pour maintenir l'état de santé du pensionnaire, par exemple avec des exercices sur la mémoire. Cette alternative est intéressante notamment pour les aidants de proches atteints de la maladie d'Alzheimer. Selon l'état de votre proche, vous pouvez choisir un centre de jour non médicalisé ou un accueil de jour thérapeutique, où des soins seront apportés à la personne âgée.

  • EATPA - Établissement d’Accueil Temporaire pour personnes âgées

    Accueil de personnes âgées, dépendantes ou autonomes, de façon ponctuelle. La durée de l’accueil ne peut excéder quelques mois, consécutifs ou non, par an. Cette formule d’accueil soulage les familles ou les aidants et permet de rompre l’isolement de la personne âgée. Les établissements d'accueil temporaire sont généralement de petites structures et les personnes âgées ont plus de facilité à accepter d'y séjourner comme elles ne sont pas assimilées comme des maisons de retraite.

  • Accueil de jour au sein d'établissements

    Des EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), MAPAD (Maison d'accueil pour personnes âgées dépendantes) ou autres structures d'accueil et institutions, peuvent proposer un accueil de jour dans un espace dédié, en plus de leur activité principale d’hébergement. Des places sont ainsi dédiées à l'hébergement temporaire. La personne âgée partagera son quotidien avec les résidents qui y séjournent, notamment lors des repas et des activités, ce qui favorise le lien social. De plus, l'accueil de jour permet de tester la qualité de l'établissement et l'adaptation de la personne âgée à ce type de structure, lorsque vous êtes en réflexion sur l'entrée en établissement de votre proche.

Les visiteurs ayant lu cet article ont également lu