Anticiper les chutes

Non seulement les risques de chutes sont plus importants chez les personnes âgées mais leurs conséquences sont plus traumatisantes. Beaucoup de chutes sont causées par un comportement ou un environnement non adapté. Pour prévenir les accidents, il convient avant tout de repérer et d’évaluer les risques afin d’adapter son environnement.

chutes personnes âgées, sécurité domicile

Prévenir les risques de chutes 

Les chutes sont la première cause de décès par accident de la vie courante chez les seniors et ce pourcentage augmente avec l’âge : 69 % chez les 65-69 ans, 76% chez les 70-74 ans et 90 % chez les 75 ans et plus. Un tiers des plus de 65 ans et la moitié des plus de 85 ans font au moins une chute par an*.

Bien souvent, la chute entraîne une longue période de convalescence et des complications. Elle a aussi un impact psychologique et entraîne une perte de confiance en soi. Plus on craint de trébucher, plus on risque de tomber. Prévenir la chute, c’est donc permettre aux aînés de conserver leur autonomie, leur qualité de vie, et favoriser le maintien à domicile.

Les chutes liées aux lieux

Parmi les facteurs de risque, on note principalement les escaliers mais aussi un éclairage trop faible, des sols glissants, les tapis non-fixés, les marches trop hautes, les escaliers mal-adaptés ou encore les fils électriques et autres objets au sol. Ainsi, les carrelages de salles de bains ou les parquets cirés peuvent représenter un danger. Enfin, un éclairage insuffisant est également responsable de trop nombreux accidents.

Il est important d’adapter le domicile pour prendre en compte ces éléments facilement rectifiables qui sont cependant responsables de trop nombreux accidents et chutes chaque année.

L’offre Essentiel Habitat d’Humanis vous aide à aménager votre domicile pour y vivre en sécurité. Faites-vous accompagner dans la réalisation de ces travaux vitaux.

Il est également important de prévenir les accidents en adoptant les bons gestes. Découvrez les accidents domestiques les plus courants en France et comment les éviter.

Les chutes causées par l’état de santé  

Baisse de la vue et diminution du champ visuel, perte des réflexes et de l’équilibre, temps de réaction plus long, déficit de mobilité, diminution de la force musculaire, difficultés de sommeil et somnolence, usage de médicaments et pathologies diverses  sont autant de raisons qui augmentent les risques de chuter

Les chutes liées aux comportements 

Certaines attitudes quotidiennes favorisent les risques de chutes chez les personnes âgées : chaussures inadaptées, transport de charges trop lourdes, oubli de lunettes, manque de vigilance et de concentration, précipitation dans la réalisation de certains actes courants, consommation d’alcool ou de médicaments... En suivant les conseils préventifs, les aînés disposent de solutions simples pour prévenir les chutes.

Sécuriser et aménager le domicile

  • Dégager les lieux de passage et éliminer les obstacles : petits meubles, tapis, fils électriques, plantes vertes, jouets des animaux domestiques...
  • Ne rien poser sur les escaliers.
  • Poser un revêtement de sol antidérapant et des seuils de porte plats.
  • Fixer les tapis avec de l’adhésif. 
  • Essuyer immédiatement tout liquide renversé pour éviter de glisser.
  • Allumer une pièce avant d’y entrer.
  • Installer des interrupteurs phosphorescents ou veilleuses.
  • Ajouter un tapis antidérapant dans la baignoire.
  • Aménager la salle de bain en y installant une baignoire ou une douche pour senior ou personne à mobilité réduite.
  • Fixer une barre de soutien pour la baignoire ou la douche, une autre près des toilettes.
  • Apposer une bande de couleur sur le rebord de chaque marche d’escalier pour mieux les voir.
  • Veiller à l’accessibilité des interrupteurs, fenêtres, rangements, etc.
  • Placer les objets lourds en bas des rangements.
  • La téléassistance et l’usage d’une téléalarme peut permettre de réagir rapidement en cas de chute mais offre également une réassurance importante pour les personnes âgées.
  • Pour renforcer son équilibre, il est conseillé de pratiquer une activité physique adaptée et régulière.

Renforcer l’équilibre et la mobilité

Pratiquer une activité physique adaptée et régulière, contribuer au renforcement musculaire, réveiller et stimuler les fonctions d’équilibrage, favoriser un bon sommeil réparateur, une bonne alimentation, lire les notices et respecter les posologies des médicaments prescrits :

Des ateliers 'EQUILIBRE' sont proposés sur toute la France à toute personne à la retraite qu’elle que soit son Régime de retraite : Assurance Retraite, Mutualité Sociale Agricole (MSA), Régime Social des Indépendants (RSI).

Pratique : pour trouver un atelier organisé près de chez vous, consultez le site pourbienvieillir.fr  

   

 

 

* Etude Synalan 2013 – Sondage OpinionWay 2013

Partage cet article :

A lire aussi

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres