Dépendance : l’organisation du cadre de vie

Dans les cas de perte d’autonomie, l’aménagement du cadre de vie revêt toute son importance : c’est souvent un passage obligé pour que la personne dépendante puisse rester à domicile. Comment organiser au mieux le domicile d’une personne dépendante ? Quels aménagements sont prioritaires ? Quelles sont les aides disponibles ?

Maintien à domicile : la nécessité d’un aménagement

Avec le vieillissement croissant de la population, le sujet de la dépendance est de plus en plus présent. En cas de perte d’autonomie, le maintien à domicile est souvent possible, et même privilégié si le niveau de dépendance reste faible.

Près de 450 000 personnes de plus de 65 ans font une chute à leur domicile chaque année. L’aménagement du logement est au cœur de l’organisation du cadre de vie de la personne dépendante. Il faut donc revoir toute l’organisation de la maison en fonction de la perte d’autonomie et notamment :

  • prévoir les déplacements dans le logement en achetant un matériel de déambulation, en installant des barres de maintien ou en aménageant les pièces pour un déplacement en fauteuil roulant
  • aménager la salle de bain et les toilettes pour faciliter les gestes quotidiens et minimiser les risques de chute
  • acheter un dispositif de téléalarme pour prévenir en cas de malaise ou de chute

Un service d’aide à domicile peut également vous aider à organiser le cadre de vie. Une aide à domicile est un soutien à la personne dépendante pour les tâches quotidiennes : ménage, préparation des repas, toilette, courses, aide au coucher et au lever… A travers ces actions, l’aide à domicile permet un maintien à domicile mais également de prévenir l’isolement en entretenant la communication.

Les aides possibles en cas de perte d’autonomie

Indispensables, ces aménagements sont souvent onéreux ! Le coût moyen de l’aménagement d’un logement est de 5000€. Pour vous aider, vous pouvez bénéficier d’aides financières comme l’APA, l’Allocation personnalisée d’autonomie, destinée aux personnes âgées en perte d’autonomie. L’ANAH, Agence nationale de l’habitat, propose également des aides aux personnes aux revenus modestes qui souhaitent effectuer des "travaux pour l’autonomie de la personne" afin d’adapter leur logement à la perte d’autonomie.

Partage cet article :

A lire aussi

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres

Découvrir nos offres