Quels sont les enjeux de la perte d'autonomie ?

La perte d’autonomie est aujourd’hui un enjeu majeur : elle touche 1,2 millions de personnes en France. Un chiffre qui devrait plus que doubler d’ici 2060 pour atteindre 2,6 millions de personnes. Alors, comment anticiper et prévenir la perte d'autonomie financièrement ? Quels sont les rôles des mutuelles et de la sécurité sociale ? Analyse.

Quels sont les enjeux de la perte d'autonomie ?

Un poids financier pour les familles

L’une des questions principales liée à la perte d‘autonomie en France aujourd’hui repose sur la question de son financement. Quelle répartition mettre en place ?

 

Acteur engagé de longue date au service des personnes dépendantes, Humanis pense que l'autonomie est une nouvelle frontière à aborder dans un esprit start-up en réunissant tous les acteurs publics et privés pour construire des solutions globales innovantes d'accompagnement des aidants et des personnes dépendantes. Jean-Pierre Menanteau, Directeur Général d’Humanis de 2013 à 2017

 

 

Actuellement, les dépenses privées couvrent entre 42 et 48 % des dépenses totales liées à la perte d’autonomie. Demain, ces chiffres vont plus que doubler et la question du reste à charge se pose. D’après le baromètre OCIRP 2017, 78,9 % des Français pensent d’ailleurs qu’il faut se prémunir financièrement contre ce risque, mais ils sont autant à déclarer ne pas être protégés par une assurance dépendance prévoyance.

 

Bon à savoir : Un baromètre annuel sur la perte d’autonomiE

Chaque année, l’Union d’Institution de Prévoyance (OCIRP) interroge les Français sur la perte d’autonomie et la dépendance des personnes âgées et publie un baromètre sur la perte d’autonomie. L’étude croise le regard des salariés, des délégués syndicaux, des particuliers et des DRH. En 2017, l’attention a été portée sur les aidants familiaux.

 

Le financement à deux niveaux plébiscité

La proposition du financement alliant sécurité sociale et assurance complémentaire est majoritairement plébiscitée par les personnes interrogées dans le cadre du baromètre OCIRP 2017. Seuls 11,8 % des personnes interrogées pensent que l’effort financier doit venir uniquement de la famille, et 18,2 % de la sécurité sociale seule. L’adhésion au système de financement à deux niveaux (sécurité sociale + organisme complémentaire), ne cesse d’augmenter depuis 2010.

 

Bon à savoir : Les centenaires se multiplient

En 2016, en France, 21 000 personnes sont centenaires. En 45 ans, ce chiffre a été multiplié par 20. Aujourd’hui, 5 sur 6 sont des femmes et près d’un sur deux vit à son domicile. Parmi les quadragénaires d’aujourd’hui, 13 % des femmes et 5 % des hommes devraient être centenaires.

 

L’assurance complémentaire de la solidarité nationale 

Cette assurance complémentaire de la solidarité nationale qui viendrait financer le risque de la perte d’autonomie est vue par les Français de la façon suivante :

  • Portée par les branches professionnelles
  • Collective : dans le cadre du contrat de travail
  • Labellisée : après concertation entre les professionnels et les pouvoirs publics
  • Une cotisation de 1 euro par jour à partir de 40 ans
  • Riche en service

 

 

 

Partage cet article :

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres

Découvrir nos offres