Comment évaluer la perte d'autonomie avec la grille AGGIR ?

La perte d’autonomie des personnes âgées s’évalue selon des critères précis. En France, le degré de dépendance est défini par une équipe médico-sociale ou le médecin traitant sur la base de la grille AGGIR (Autonomie, Gérontologie, Groupes Iso-Ressources), qui établit six niveaux de dépendance.

invalidité et retraite, retraite pour invalidité

La grille AGGIR : Evaluer la perte d’autonomie

L’évaluation de l’autonomie a lieu lorsque la personne demande à bénéficier de différentes aides légales comme l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) ou facultatives comme les plans d’action personnalisés financés par la Caisse nationale d’assurance vieillesse.

L’évaluation repose sur l’utilisation de la grille nationale d’évaluation AGGIR. Cette grille permet de mesurer le degré de dépendance physique et/ou psychique d’une personne âgée dans l’accomplissement de ses actes essentiels et quotidiens.

La grille d’évaluation de la perte d’autonomie et de la dépendance s’appuie sur 17 variables. Dix variables "discriminantes" se rapportent à la perte d’autonomie physique et psychique (cohérence, toilette, alimentation, déplacement…) et entrent en compte dans le calcul du GIR (Groupe Iso Ressource).

Sept variables "illustratives" n’entrent pas dans le calcul GIR, mais permettent d’orienter le plan d’aide qui en résultera en apportant des informations complémentaires (gestion de son budget, cuisine, ménage, activités de loisirs…).

Pour chacune des variables, l’observateur attribue une note :

A : fait seul, totalement, habituellement et correctement

B : fait partiellement, ou non habituellement, ou non correctement

C : ne fait pas

 

À partir des résultats, le Gir de la personne peut être déterminé.


 

GIR (Groupes Iso-Ressources) : Six niveaux de dépendance déterminés


Il existe 6 Groupes Iso Ressources (GIR) déterminés en fonction du degré de dépendance de la personne : 

GIR 1 

Les personnes âgées confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales sont gravement altérées et qui nécessitent une présence indispensable et continue d'intervenants.

GIR 2 

Les personnes âgées confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions intellectuelles ne sont pas totalement altérées et dont l'état exige une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante. Les personnes âgées dont les fonctions mentales sont altérées, mais qui ont conservé leurs capacités de se déplacer.

GIR 3 

Les personnes âgées ayant conservé leur autonomie mentale, partiellement leur autonomie locomotrice, mais qui ont besoin quotidiennement et plusieurs fois par jour d'être aidées pour leur autonomie corporelle.

GIR 4 

Les personnes âgées n'assumant pas seules leurs transferts mais qui, une fois levées, peuvent se déplacer à l'intérieur de leur logement. Elles doivent parfois être aidées pour la toilette et l'habillage. Les personnes âgées n'ayant pas de problèmes locomoteurs mais devant être aidées pour les activités corporelles et pour les repas.

GIR 5 

Les personnes âgées ayant seulement besoin d'une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.

GIR 6

Les personnes âgées n'ayant pas perdu leur autonomie pour les actes essentiels de la vie courante.

 

Le GIR et l’APA

Seuls les GIR  de 1 à 4 ouvrent droit à  l’APA et permettent l’établissement d’un plan d’aide personnalisé. 
Lorsque l’évaluation aboutit à la détermination d’un GIR 5 ou 6, la personne peut également demander d’autres aides d’accompagnement, facultatives, par exemple les plans d’action anciennement appelés l’aide-ménagère octroyée par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse.
La révision des aides peut aussi être demandée à tout moment en cas de dégradation de l’état de santé de la personne âgée.

Cette grille vous aidera à définir quels types d’aides sont nécessaires pour un maintien à domicile d’une personne fragilisée ou si cette personne à besoin d’être placée en maison de retraite ou en établissement spécialisé.

 

MAINTIEN A DOMICILE D’UNE PERSONNE EN SITUATION DE DEPENDANCE

Vous êtes personnellement confronté à une situation de dépendance

ou de handicap d’un proche à domicile ?

Aidez-nous à comprendre vos besoins, pour mieux adapter nos services

Ce questionnaire ne vous prendra pas plus de 5 minutes !

En donnant votre avis, vous participerez au tirage au sort pour tenter de gagner un Ipad* !

Je participe

réglement cliquez-ici

 

 

La grille AVQ : Actes de la Vie Quotidienne

La grille AVQ est généralement utilisée en complément de la grille AGGIR dans la mesure du degré de perte d’autonomie et de dépendance d’une personne. Elle répertorie 6 actes de la vie quotidienne : la toilette, l’habillage, l’alimentation, la continence, le déplacement et les transferts.

  • Niveau 1 pour une incapacité d’effectuer 2 AVQ sur 6
  • Niveau 2 pour une incapacité d’effectuer 3 AVQ sur 6
  • Niveau 3 pour une incapacité d’effectuer 4 AVQ sur 6
  • Niveau 4 pour une incapacité d’effectuer 5 ou 6 AVQ sur 6

 

 

Le saviez-vous ?

Avec Essentiel Soutien, Humanis aide les personnes âgées confrontées aux premiers signes de fragilité, ainsi que leurs proches, à appréhender tout changement profond de mode de vie lié à la perte d’autonomie.

Partage cet article :

A lire aussi

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres

Découvrir nos offres