Les différentes formes d’incontinence urinaire

On distingue plusieurs formes d’incontinence urinaire dues à différents facteurs et qui peuvent être prévenues ou soulagées différemment.

L'incontinence à l'effort 

L’incontinence à l’effort est la forme la plus fréquente chez les femmes. Les causes de ce type d’incontinence urinaire peuvent être  l’affaiblissement ou au relâchement des muscles du bas de l'abdomen. Elle survient dans la journée au cours d’un effort (toux, éternuement, rire, port de charges, etc.), lorsque la pression exercée sur la vessie est plus importante. Elle est responsable de fuites d’urine (jet) en faible quantité. L’incontinence à l’effort peut apparaitre après un accouchement (pour les femmes), après une intervention chirurgicale du bassin ou de la prostate (chez les hommes), ou à la suite de certains traitements (contre un cancer par exemple).

 

L’incontinence par impériosité 

Fréquente chez les seniors, l’incontinence par impériosité entraîne une fuite d’urine en quantité importante, en journée ou au cours des nuits. Les muscles de la vessie ne fonctionnent plus correctement, provoquant des spasmes, qui vidangent la vessie même lorsque celle-ci n’est pas pleine. L’envie d’uriner est alors soudaine et urgente, et ne laisse pas le temps de rejoindre les toilettes.
A noter : il est possible de présenter une incontinence mixte, combinant les signes d’une incontinence à l'effort et des mictions impérieuses.

 

L’incontinence par regorgement

L’incontinence par regorgement, aussi appelée ‘trop-plein’,  est plus fréquente chez l’homme. Lorsque la vessie est pleine, celle-ci se contracte et provoque un écoulement constant des urines (goutte à goutte). La miction reste difficile et le patient ressent une impression de vessie insuffisamment vidangée. L’incontinence par trop-plein peut être due à l’augmentation du volume de la prostate (l’urètre est alors comprimée, le flux urinaire est obstrué) ; ou être liée à un diabète, ou encore à certains traitements.

 

L’incontinence fonctionnelle 

L’incontinence fonctionnelle est liée à une altération de la mobilité, empêchant alors l’individu de rejoindre les toilettes à temps. Le mécanisme de la miction est contrôlé mais les fuites sont dues à d’autres difficultés de déplacement (arthrite, rhumatismes, invalidité, baisse de certaines fonctions, …)

 

L’incontinence totale

 L’incontinence totale entraîne des pertes d’urines constantes, de jour comme de nuit. Chez les plus âgés notamment, ces divers types d’incontinence peuvent être associés. 


A noter : Des pertes d’urine ayant une couleur ou odeur inhabituelles, des mictions occasionnant des douleurs (abdominales, pelviennes) peuvent révéler aussi une infection urinaire : dans ce cas, demandez rapidement un avis médical.

 

le saviez-vous ? 

Humanis peut apporter aux seniors et à leur entourage une aide psychologique précieuse et un soutien téléphonique avec l'offre Essentiel Soutien

Partage cet article :

A lire aussi

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres

Découvrir nos offres