Aidant familial : quels dispositifs de soutien ?

L’investissement psychologique et physique que nécessite l’aide à une personne dépendante peut être compliqué à vivre. Que fait-on pour aider les aidants ? Droit au répit, groupes de paroles, formations … quels sont les soutiens des aidants familiaux ?

aide administrative, aide aux aidants]

Le Café des aidants : des rencontres conviviales

Sur le principe du café littéraire ou philosophique, les cafés des aidants proposent des rencontres fondées sur un partage d’expériences, de conseils. Ils offrent un moment de convivialité “autour d’un café” en dehors des lieux traditionnels d’accueil des personnes en perte d’autonomie. Les rencontres durent en moyenne 1h30 et débutent par une conférence autour d’un thème prédéterminé.  Il n’est pas nécessaire de s’engager ou de s’inscrire ; les personnes viennent quand elles le souhaitent.

90 cafés des aidants en France

Le “Café des aidants” est un label associatif, dont la marque est déposée et réservée aux adhérents de l’Association Française des Aidants. La liste des Cafés des aidants, 90 actuellement, est disponible sur http://www.aidants.fr/cafes-des-aidants. Il est également possible de se renseigner auprès de l’Action sociale des Institutions de retraite ou d’un Centre Local d’Information et de Coordination gérontologique (Clic).

La Maison des aidants : des services et des conseils

La Maison des aidants propose à l’aidant et à l’aidé un ensemble de prestations de services et de conseils dans un lieu convivial. Elle est animée par une équipe d’experts et de professionnels de santé (psychologue, conseillère sociale…) Les objectifs sont d’accueillir, de réunir, d’informer, de soutenir, de conseiller et d’accompagner les aidants dans un lieu central de ressources. La Maison des aidants propose des activités sous forme d’ateliers (séances de yoga, art floral, sorties…) et des formations. Elle donne également des conseils dans différents domaines et assure un soutien individuel ou collectif.

La Maison des aidants de Nantes soutenue par Humanis

“La Maison des aidants” est une appellation déposée par la Maison des aidants de Bergerac, mais deux autres Maisons des aidants, sans lien juridique, existent à Nantes, financée en partie par le groupe Humanis, et à Suresnes 92. D’autres maisons analogues existent sous d’autres dénominations. Pour connaître les structures existantes, il est possible de se renseigner auprès du Clic ou du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS).

La formation des aidants familiaux par l’association France Alzheimer

La formation des aidants par l’association France Alzheimer a pour but d’informer et de sensibiliser les aidants à la compréhension de la maladie d’Alzheimer, pour ensuite mieux prévenir, anticiper, et mobiliser des ressources internes et externes afin de construire un projet de vie avec son proche malade, tout en se préservant. D’une durée totale de 14 heures sur 2 jours, la formation est composée de 5 modules. Les thématiques abordées sont les suivantes : connaître la maladie d’Alzheimer, les aides possibles, accompagner au quotidien, communiquer et comprendre la personne. La formation est animée par un psychologue expert ou un bénévole ayant vécu une expérience similaire. Ce dispositif gratuit est financé par la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA). D’autres acteurs du soutien aux aidants mettent en place des actions plus ponctuelles : se renseigner auprès des Clic, des associations de malades, des mairies et des Conseils généraux.

L’aide psychologique individuelle par un thérapeute

C’est un soutien psychologique dispensé par un thérapeute à la demande et au rythme de l’aidant. Ses objectifs sont de prévenir l’épuisement psychologique et de permettre à l’aidant de s’exprimer, d’être guidé, de désamorcer certaines situations compliquées et de lutter contre l’isolement. Cette aide est proposée sur rendez-vous par des psychologues exerçant en libéral ou dans le cadre de permanences organisées dans diverses associations ou structures médico-sociales, telles que l’association France Alzheimer, les organismes de services à la personne, les Clic, les accueils de jour, les Établissements d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (Ehpad), les centres hospitaliers…

Le groupe de parole

Les groupes de parole sont des lieux d’échange où les aidants sont à la recherche de solutions et de conseils pour améliorer leur quotidien. Un psychologue clinicien anime ces groupes de parole, invite les aidants à faire part de leurs expériences au sein du groupe. Ces groupes sont soumis à des règles de confidentialité, garantissant un climat de confiance. Le psychologue veille au bon déroulement de la séance et apporte son expertise.

Lors des groupes de parole, chacun peut parler de sa situation, de son épuisement, des difficultés rencontrées et échanger sur les solutions qu’ils ont mises en place. Ces groupes représentent un véritable soutien pour avancer dans une vie devenue difficile. Ces séances se déroulent une fois par mois et durent environ deux heures. Des associations organisent des groupes de parole à travers toute la France.

Partage cet article :

A lire aussi

RESTEZ INFORMÉ

Recevez chaque mois par email :
  • Nos conseils santé, retraite, épargne, ...
  • Les nouvelles actualités
  • Des informations sur nos offres

Découvrir nos offres